Le Conseil des ministres approuve une réouverture partielle des frontières

4
Réouverture partielle des frontières
Le Conseil des ministres approuve une réouverture partielle des frontières

La nouvelle était tant attendue depuis plusieurs mois. C’est désormais officiel. Le Conseil des ministres a approuvé ce dimanche 16 mai 2021 la réouverture partielle des frontières, maritimes, terrestres et aériennes de l’Algérie à partir du 01 juin 2021, a annoncé la Présidence dans un communiqué.

Le Conseil des ministres, présidé par Abdelmadjid Tebboune, a approuvé les suggestions du comité scientifique. Le début de la réouverture sera progressif. Il s’agit de 5 vols par jour des aéroports d’Alger, Constantine et Oran à partir du 01e juin 2021.

Après avoir écouté l’intervention du Premier ministre sur l’activité du Gouvernement durant les deux précédents semaines, ont été exposées les recommandations issues de la réunion consacrée hier au mécanisme d’organisation de la réouverture des frontières. Le Conseil des ministres a approuvé les propositions de réouverture partielle », lit-on dans le même communiqué.

Quid de la réouverture partielle des frontières maritimes ou terrestres ?

Le Conseil des ministres insiste notamment sur le respect « strict » des mesures de prévention. Un communiqué organisant cette réouverture partielle des frontières sera diffusé cette semaine, poursuit-on.

Le communiqué ne dévoile aucune mesure concernant la réouverture partielle des frontières terrestres et maritimes. La reprise des vols devrait néanmoins soulager de nombreux Algériens toujours coincés en Algérie. D’autres, ayant obtenu des visas pour poursuivre leurs études ou s’établir à l’étranger, se sont vus refuser la sortie faute de l’autorisation exceptionnelle.

Les frontières ont été fermées en mars 2020, suite à l’apparition du coronavirus en Algérie. Les premiers cas détectés était des ressortissants algériens venant d’Europe. Malgré plusieurs opérations

Le ministre de la Santé et de la réforme hospitalière, Abderahmane Benbouzid avait annoncé jeudi 13 mai que comité scientifique est favorable à la réouverture des frontières pour les ressortissants Algériens et étrangers et ce, à « certaines conditions ». Il a notamment cité un test P.C.R. de moins de 36 heures ou « encore 10 jours de quarantaine en cas de tests positifs à leurs frais ».

Des membres du comité ont ainsi souligné que leur feu vert concernaient des Algériens ou des étrangers devant revenir en Algérie pour des raisons professionnelles, expliquant ainsi qu’il ne s’agit pas d’un « retour à la normale » du transport aérien, maritime et terrestre.

Plus d’informations à suivre …

Article précédentCovid-19: 117 nouveaux cas et 8 décès en 24h
Article suivantCréation d’un fonds spécial pour les « biens détournés »

4 Commentaires

Laisser un commentaire