L’Etat envisage d’ouvrir le capital des banques et entreprises publiques

2
L'Algérie réunit les pays du voisinage libyen fin août

L’Etat envisage désormais d’ouvrir le capital des banques et des entreprises publiques.


Réuni ce dimanche 8 août, le Conseil des ministres a étudié la situation dans le secteur industriel. Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a ainsi ordonné de « trouver des solutions efficaces et d’ouvrir le capital des entreprises publiques y compris banques en s’éloignant de la gestion administrative », selon un communiqué de la Présidence de la République.


Un recensement détaillé sera effectué du foncier industriel non utilisé, octroyé ou non aux opérateurs économiques. Des agences spécialisées seront créées pour gérer les fonciers industriel, agricole et urbain.


La gestion des zones industrielles sera revue « surtout qu’elles comprennent du foncier non encore utilisé ». Il est question aussi d’accélérer la publication de nouveaux textes juridiques sur l’investissement, « pour stimuler le partenariat et créer des opportunités d’emploi, tout en créant un équilibre dans l’investissement entre les régions du nord, du sud et des plateaux ».


Le chef de l’Etat a donné ordre au Premier ministre et au ministre de l’Intérieur pour créer des zones d’activité pour encourager la création des PME destinées aux jeunes « dans toutes les communes ».


D’autres mesures ont été prises. Il s’agit notamment de repenser le fonctionnement du « Guichet Unique », dans le but de lui donner efficacité et rapidité dans la réalisation d’investissements réels dans divers secteurs, « tout en continuant à lutter contre toutes les formes de corruption » et de respecter les conditions des cahiers de charges relatifs au secteur industriel, « à l’écart de la fraude et de l’exploitation et de l’épuisement des capacités de l’État, comme cela s’est produit les années précédentes ».

Article précédentCovid-19: Importation de 100.000 litres d’oxygène chaque deux jours
Article suivantL’importation du blé confiée à OAIC à titre exclusif

2 Commentaires

Laisser un commentaire