Une forte explosion secoue Beyrouth
Capture d'écran

La capitale libanaise a été secouée par une forte déflagration entendue dans de nombreux quartiers de la ville. Les premiers bilans font état de centaines de blessés. Au moins dix morts sont également à déplorer. Selon des médias locaux, une premiere explosion a gagné un entrepôt où étaient stockés des produits explosifs, tels que du nitrate de sodium ou de l’amoniac, saisis depuis des années.

Une forte explosion a secoué mardi, vers 18H10 heure locale, la capitale libanaise Beyrouth, au dessus de laquelle s’élève un épais nuage de fumée, selon des correspondants de l’AFP sur place. La déflagration, qui a eu lieu dans la zone du port a été entendue dans plusieurs secteurs de la ville.

Les vitres de nombreux immeubles et magasins ont volé en éclats. D’épais nuages de fumée orange s’élèvent au dessus de la capitale. Les médias locaux ont diffusé des images de personnes coincées sous des décombres, certains couverts de sang.

Selon des informations préliminaires de médias locaux, l’explosion serait le résultat d’un incident au port de Beyrouth.

Les circonstances et détails sur l’explosion restaient inconnus dans l’immédiat. «Les immeubles tremblent», a tweeté un habitant de la ville, affirmant que «toutes les vitres de (son) appartement ont explosé». Plusieurs bâtiments ont été endommagés.

Des sirènes d’ambulances retentissent dans la ville transportants des dizaines de blessés.

Le secteur du port a été bouclé par les forces de sécurité, qui ne laissent passer que la défense civile, le ballet des ambulances aux sirènes hurlantes et les camions des pompiers. Il a été interdit aux journalistes d’accéder à la zone, a constaté un correspondant de l’AFP. Aux abords du quartier du port, les dommages et les destructions sont considérables.

Article précédentCoronavirus: 532 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie ces dernières 24 heures
Article suivantUn nom bien algérien: La victoire des parents de Tanila après une longue bataille juridique

3 Commentaires

Laisser un commentaire