Tebboune : « j’utiliserai tous les moyens permis par la loi pour briser ceux qui portent atteinte à l’unité nationale »

0
Tebboune :
Abdelmadjid Tebboune : "Il n'y a pas de détenus d'opinion en Algérie"

Le président Abdelmadjid Tebboune a, dans une allocution télévisée, diffusée jeudi 12 août 2021, menacé de sévir contre ceux qui veulent porter atteinte à l’unité nationale.


Le chef de l’Etat est revenu sur le lynchage mortel du jeune artiste Djamel Bensmail à Larbaa Nath Irathen, mercerdi 11 août, par une foule en furie. « Les investigations de la justice permettront de faire éclater la vérité sur la mort du jeune à Larbaa Nath Iraten. Cet acte ne peut pas être imputé aux enfants de Tizi Ouzou ou de Larbaa Nath Iraten. Faites attention, ne tombez pas dans le piège dressé par deux organisations terroristes qui essaient d’attenter à l’unité nationale », a-t-il déclaré.


Il fait allusion au MAK (Mouvement d’autonomie de la Kabylie) et à Rachad, organisation islamiste.

 » J’insiste sur l’unité nationale «


« Nous allons nous opposer à tous ceux qui cherchent à séparer les Algériens entre une région et une autre. C’est un crime en soi. Certains martyrs (soldat morts lors des incendies de Tizi Ouzou et Béjaia) sont natifs de la région, d’autres non. Les soldats sont originaires de plusieurs wilayas. Et toutes les wilayas ont apporté les moyens qu’elles ont, y compris ceux du privé, pour contribuer à maîtriser les feux et atténuer le drame de nos frères à Tizi Ouzou. Faites attention aux microbes qui veulent profiter de l’occasion pour semer la division(…) j’insiste sur l’unité nationale », a prévenu le chef de l’Etat.


« Tcharek el fom de loin »


« L’Etat algérien est uni et indivisible, un seul peuple uni, de Tizi Ouzou à Tamanrasset et de Tébessa à Tlemcen. Ces questions sont tranchées. j’utiliserai tous les moyens permis par la loi pour briser ceux qui portent atteinte à l’unité nationale. Ils le payeront chers, même s’ils parlent de loin, tcharek el fom de loin. Viendra le moment où ils le payeront. L’unité nationale est sacrée. 1,5 millions martyrs sont morts pour l’unité nationale (durant la guerre de libération nationale) », a-t-il poursuivi.


Selon le président de la République, des gens profitent des circonstances dramatiques actuelles pour envenimer la situation et tenter de séparer entre l’armée et le peuple et entre le peuple et l’Etat. « Je leur dis que d’honorables citoyens ont aidé les services de sécurité à arrêter certaines personnes suspectées d’avoir allumé les feux dans les forêts », a-t-il noté.
Il a salué l’élan de solidarité des citoyens algériens pour secourir les sinistrés des régions touchées par les feux de forêts. « Tous les Algériens étaient solidaires avec Tizi Ouzou et Béjaïa. Nous devons sauvegarder cet élan de solidarité, comme nous devons préserver l’unité nationale. L’unité nationale c’est le début et la fin », a-t-il conclu.

Article précédentTebboune annonce l’arrestation de 22 personnes soupçonnées d’avoir provoqué les feux de forêts
Article suivantFeux de forets : extinction en cours de 35 feux à travers 11 wilayas

Laisser un commentaire