Lancement de la plateforme numérique pour les demandes d’autorisations de sortie

1
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

Le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire a annoncé mercredi 18 février 2021 la mise en place d’une plateforme numérique sur son site Internet pour permettre aux citoyens d’introduire, à partir de ce jeudi, les demandes d’autorisations exceptionnelles de sortie pour des déplacement à l’étranger.

Dans un communiqué rendu public, le ministère a souligné que « dans le cadre des facilités visant à assurer une meilleure prise en charge des demandes formulées au sujet des autorisations de sortie, le ministère porte à la connaissance des citoyens qu’une plateforme numérique est mise à leur disposition via le site du ministère, leur permettant à partir de jeudi 18/02/2021 d’introduire leurs demandes et de joindre les pièces justificatives, en attendant de recevoir une réponse par email après examen des dossiers ».

Les citoyens devront d’abord introduire des informations liées à leurs passeports et leurs identités. Une fois leurs profils affichés, ils devront renseigner la plateforme sur leurs destinations avant de soumettre des documents justificatifs.

Les frontières « restent fermées »

Cette plateforme est lancée au moment où les frontières aériennes, terrestres et maritimes de l’Algérie sont fermées depuis mars 2020. Interrogé à propos de cette fermeture, annoncée par Abdemadjid Tebboune, le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid, a exclu une réouverture des frontières pour le moment.

Il estime que le maintien de la fermeture des frontières « est à l’origine de la stabilité dans les cas de contaminations » avant que celles-ci ne baissent sous la barre des 200 cas. « Nous avons une expérience claire dans les pays dont les frontières ont été rouvertes comment l’épidémie se propage dans une escalade dangereuse », a-t-il ajouté.

Il a affirmé que cette décision sera maintenue jusqu’à ce que les chiffres restent bas de manière « durable ».

La fermeture des frontières a néanmoins suscité des polémiques. Des Algériens sont ainsi restés bloqués dans plusieurs pays à travers le monde. Plusieurs opérations de rapatriement ont été effectués. Des dizaines de milliers de personnes ont regagné le pays mais nombreux sont les citoyens qui restent coincés, appelant à la réouverture des frontières pour les Algériens ou les binationaux.

Les citoyens ayant bénéficié d’autorisations de sortie devaient ainsi justifier leur départ, que ce soit pour des études, des soins ou des documents de résidence. Les opérations de rapatriement, menées par Air Algérie, toujours en cours.

Article précédentLe salon national du livre en mars à Alger
Article suivant« Qefza Market »: un saut qualitatif en faveur de l’entrepreneuriat féminin en Algérie

1 commentaire

Laisser un commentaire