Pétrole: le prix du baril de Brent s’approche des 70 dollars

1
Pétrole: le prix du baril de Brent s'approche des 70 dollars
Pétrole: le prix du baril de Brent s'approche des 70 dollars

Les cours du pétrole s’approchent ce mercredi des 70 dollars.

Mercredi matin, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 69,72 dollars à Londres, en hausse de 1,22% par rapport à la clôture de mardi.

Le contrat de référence du brut européen s’est arrêté plus tôt dans la séance à quelques cents de la barre des 70 dollars, à 69,89 dollars, une première depuis le 15 mars.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de juin gagnait 1,14%, à 66,44 dollars, peu après avoir atteint 66,62 dollars, un prix plus vu depuis le 8 mars.

Les analystes soulignent que la vaccination aux Etats-Unis et en Europe nourrissait l’espoir d’un retour à la normale de la demande dans les plus grandes économies du monde.

Plus d’un quart de la population de l’Union européenne a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid, a salué mardi la Commission européenne.

Le marché attend mercredi les données sur les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis, publiées par l’Agence américaine d’information sur l’Energie (EIA) plus tard dans la journée.

Mardi, la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier aux Etats-Unis, l’American Petroleum Institute (API), aux estimations jugées moins fiables, a indiqué que ceux-ci avaient chuté de 7,69 millions de barils dans le pays la semaine passée.

Découverte de pétrole à Constantine

Sonatrach a révélé le 30 mars 2021 les résultats de ses analyses de la substance découverte dans la commune Ouled Rahmoun, dans la wilaya de Constantine, annoncée comme étant du pétrole. Dans un communiqué de presse, la compagnie explique qu’il s’agit d’une huile moteur très dégradée.

« Suite à l’information faisant état d’une venue d’hydrocarbures signalée dans la région d’Ouled Rahmoun, Wilaya de Constantine, SONATRACH a dépêché une équipe de spécialistes pluridisciplinaires sur place afin de procéder aux analyses de rigueur et recueillir les échantillonnages de toutes les substances présentes sur le site », lit-on dans un communiqué.

Le site est un puits d’eau artésien. L’agriculteur forait la terre de sa ferme à la recherche de l’eau avant qu’un liquide bien plus visqueux, noirâtre et gazeux, semblable à du pétrole, a jailli. La nouvelle a très vite fait le tour du web algérien. Plusieurs médias ont ainsi présenté ce liquide comme étant du pétrole, qualifiant alors cet homme de « chanceux ».

La directrice de l’Énergie de la wilaya de Constantine, Rokia Bentorki a expliqué que cet agriculteur a retrouvé « un liquide noir visqueux accompagné d’une émission de gaz similaires à des substances énergétiques”, à seulement 90 mètres de profondeur. Les premiers résultats des échantillons analysés ont révélé « un taux important d’hydrocarbures dans le liquide à raison de 460 milligrammes par litre et 620 milligrammes d’huile par litre, en plus de graisses et des substances en suspension avec un taux de 1,200 mg/litre”, explique-t-elle.

LIRE AUSSI: Présumée découverte de pétrole à Constantine: une « huile moteur très dégradée » (Sonatrach)

Article précédentRimbaud : de Jugurtha à Abdelkader
Article suivantLe PT juge dangereuse la gestion sécuritaire des conflits sociaux

1 commentaire

Laisser un commentaire