La galerie « Al-Tiba9 » de Mohamed Benhadj, participe à la foire internationale « Arts Libris »

0
La galerie
La galerie "Al-Tiba9" de Mohamed Benhadj, participe à la foire internationale "Arts Libris"

La galerie « Al-Tiba9 » de Mohamed Benhadj, commissaire d’exposition, designer et artiste performeur, prendra part du 7 au 11 juillet à la foire internationale « Arts Libris » de Madrid. Mohamed Benhadj interviendra également comme speaker le 8 juillet. Il animera une conférence autour des enjeux de l’art contemporain.

La Foire internationale d’art contemporain d’Espagne est l’une des principales plateformes du marché de l’art depuis 1982. C’est une pièce essentielle du circuit international dédié à la promotion et à la diffusion de la création artistique selon Mohamed Benhadj.


La galerie Al-Tiba9 a été lancée en 2013. Cette galerie adopte une nouvelle approche de l’art contemporain dans un espace numérique. La galerie d’art Al-Tiba9 met l’accent sur les artistes internationaux émergents et aborde le moment de l’expérience contemporaine à travers les yeux de ces artistes visuels particuliers. La galerie AL-Tiba9 gère plusieurs programmes pour promouvoir les artistes internationaux et invite les professionnels de l’art à travers des expositions en ligne.


Mohamed Benhadj artiste engagé


Mohamed Benhadj est diplomé en art graphique et design à Alger. Il a ensuite intégré l’atelier international « Metàfora » et l’art-thérapie à Barcelone (Espagne) pour un diplôme de haut niveau en art contemporain.

Depuis 2014, il est installé à Barcelone. Il a à son actif, des expositions à Amsterdam, Barcelone et Alger. Il a pris part à de nombreux événements de solidarité internationale avec des réfugiés syriens en Italie, en Grèce, en Tchéquie et en Allemagne.

En 2013, il a lancé l’exposition internationale Al-tiba9 qui, en raison de la pandémie de la Covid 19, s’est mise sur le support digital en maintenant d’autres activités.

Article précédentImmigration clandestine: 1100 Harragas algériens ont débarqué en Espagne en 4 jours
Article suivantMusique: Dimastand revendique un reggae aux couleurs sahariennes

Laisser un commentaire