Pourquoi le Métro d’Alger est toujours à l’arrêt ?

1
Pourquoi le Métro d'Alger est toujours à l'arrêt ?
Le métro d'Alger est le seul moyen de transport à ne pas avoir été remis sur les rails depuis la reprise des transports en Algérie

Le métro d’Alger, tout comme le transport ferroviaire, n’a toujours pas été remis sur les rails depuis la reprise des transports en Algérie, suspendue en raison de l’épidémie de coronavirus. Cet arrêt n’est aucunement lié à une mesure de prévention contre l’épidémie, selon des sources proches de l’Entreprise Métro d’Alger (EMA), qui ne communique sur aucune réouverture prochaine, malgré les rumeurs ou encore la colère des usagers.

Le président Tebboune a annoncé fin mars 2020 la suspension de tous les moyens de transport en commun publics et privés, inter-wilayas ou à l’intérieur des villes, ainsi que le trafic ferroviaire. Le trafic a repris mi-juin, avec une interdiction de circuler entre les wilayas ou encore durant les weekends, avant que celle-ci ne soit à son tour levée.

Si le tramway de la capitale a repris, le Métro est toujours à l’arrêt. Les rumeurs vont bon train depuis plusieurs semaines, sur la date de réouverture ou encore les raisons du maintien de la fermeture de ce moyen de transport urbain.

Le contrat de la société exploitant le Métro d’Alger, la RATP Développement, obtenu en 2011 pour une durée de 8 ans touche à sa fin. Le contrat, d’un montant de 120 millions d’euros, s’achève effectivement le 31 octobre prochain et ne sera pas renouvelé, a annoncé l’Entreprise Métro d’Alger (EMA) dans un communiqué, ce lundi 21 septembre 2020.

Les autorités algériennes ont décidé, à cet effet, de créer une nouvelle société pour reprendre l’exploitation et la gestion du métro d’Alger. La société est détenue à 100% par l’Entreprise Métro d’Alger (EMA), qui rajoute que les employés conserveront les même droits et les mêmes salaires.

Cette nouvelle société entamera son activité le 1e novembre prochain, a annoncé la même source.

1 commentaire

Laisser un commentaire