L’entreprise contrariée du général à la retraite Ali Ghediri

0
L'entreprise contrariée du général à la retraite Ali Ghediri

L’entreprise contrariée du Général à la retraite Ali Ghediri n’est pas celle pour laquelle il a été condamné par le Tribunal de Dar El Beida le 22 septembre 2021. La condamnation à 4 ans de prison prononcée par ce tribunal intervient après 27 mois de détention préventive et en vertu de l’article 75 du Code pénal. Ce dernier dispose : « Est puni de la réclusion à temps, de cinq (5) à dix (10) ans, quiconque, en temps de paix, a participé en connaissance de cause à une entreprise de démoralisation de l’armée ayant pour objet de nuire à la défense nationale ».

Les avocats du Général Ali Ghediri soutiennent mordicus que leur client est innocent des accusations dont il est l’objet. Il n’a jamais eu comme intention, comme projet personnel, de décourager ou de démotiver les femmes et les hommes qui composent les forces armées de notre pays. Il a été pendant de très longues années leur compagnon et leur chef. Il connaît suffisamment leur rôle dans la défense de l’intégrité territoriale du pays et dans la préservation de la paix civile.

Le Tribunal de Dar El Beida n’a pas entendu les avocats. Et plus que cela. Il n’a pas pris en compte une intention proclamée et revendiquée par le Général à la retraite Ali Ghediri. Il a éludé une entreprise publique, connue de tous, dans laquelle, il s’est investi de toutes ses forces. Il a ignoré que le Général à la retraite Ali Ghediri s’était porté candidat à la Présidence de la République. Il a fait abstraction de sa volonté de devenir le chef suprême des Armées, de sa volonté de veiller à leur mobilisation et à leur moral, de sa volonté de garantir la souveraineté et la défense nationales. Pour tout cela, le Général à la retraite Ali Ghediri voulait se soumettre au verdict populaire. Cette entreprise proclamée se trouve aujourd’hui contrariée par le verdict du Tribunal de Dar El Beida.

Article précédent« Toute l’Algérie du Monde » de Malek Bensmail : la diplomatie des années de crise
Article suivantHamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme

Laisser un commentaire