Coronavirus: 6 nouveaux cas du variant britannique et 15 du variant nigérian en Algérie

1
Coronavirus: 7 nouveaux cas du variant Delta à Alger

Six nouveaux cas de variant britannique et 15 autres du variant nigérian du coronavirus ont été dépistés, a annoncé ce mardi 23 mars 2021 l’Institut Pasteur d’Algérie dans un communiqué de presse. Le nombre total des personnes ayant été contaminées par les variants britannique et nigérian en Algérie s’élèvent, respectivement, à 21 et 28 cas.

« Dans la continuité des activités de séquençage des virus SARS-CoV-2 mises en place par l’Institut Pasteur d’Algérie, il a été procédé à la confirmation de 06 nouveaux cas de variant britannique (B.1.1.7) et de 15nouveaux cas de variant nigérian (B.1.525) », annonce l’Institut dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook.

Concernant les nouveaux cas de contamination par le variant britannique, il s’agit de 2 cas de la wilaya d’Alger, 2 cas de la wilaya de Blida, 1 cas de la wilaya de Tizi-Ouzou et 1 cas de la wilaya de Ain Defla.

Quant aux 15 cas confirmés du variant nigérian (B.1.525), il s’agit de 8 cas de la wilaya d’Alger, dont deux de la même famille, 02 cas de la wilaya de Ouargla (Hassi Messaoud), un cas de la wilaya de Béjaïa et 4 cas de la wilaya d’Illizi (In Amenas).

21 cas de contaminations par le variant britannique, 28 par le variant nigérian

Le nombre total des personnes ayant été contaminées par le variant britannique s’élève ains à 21. L’institut Pasteur d’Alger avait confirmé le jeudi 11 mars la contamination de 07 autres personnes. Le 04 mars, l’IPA a annoncé la contamination de 6 autres personnes. Quatre de ces six cas étaient en contact avec les deux premiers cas détectés la semaine d’avant, fait savoir l’IPA dans un communiqué.

Jeudi 25 février, l’IPA a confirmé la détection de deux cas du variant britannique de Covid-19 en Algérie. Il s’agit d’un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga (Alger) et d’un Algérien établi en France rentré pour un enterrement.

Quant au variant nigérian, l’Institut Pasteur a annoncé le 11 mars dernier avoir dépisté 13 cas confirmés du variant nigérian. Il s’agit de 03 cas de la wilaya d’Alger, dont deux de la même famille, un cas de la wilaya de Souk Ahras, 06 cas de la wilaya de Tebessa, 01 cas de la wilaya de Ouargla (Hassi Messaoud) et 02 cas de la wilaya d’In Salah.

« Il est important de rappeler encore une fois que la grande attention portée aux mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection dans le cadre du protocole sanitaire, sont les meilleurs garants pour stopper la propagation du virus Covid-19 et l’apparition de nouveaux cas », conclut l’IPA.

Fawzi Derrar a indiqué que le variant, découvert en Grande-Bretagne en septembre 2020, est actuellement présent dans 86 pays, dont des pays voisins de l’Algérie, et a tendance à remplacer la souche principale.

« Plus un virus se propage, plus les possibilités de sa mutation sont grandes. La Covid-19 commence à perdre de sa force de contamination mais le variant britannique a donné une autre dynamique à la pandémie dans le monde, cela ressemble à un joueur de football qui rentre sur le terrain, frais et en forme, en remplaçant un autre, fatigué », a-t-il précisé.

Le variant britannique (Voc202012/01) est, selon lui, de 50 à 60 % plus contagieux que la Covid-19. « Le risque de propagation est donc plus grand. Il n’y a pas encore de preuve scientifique soulignant que ce variant est plus dangereux ou pouvant provoquer plus de décès que la souche principale », a expliqué le directeur de l’IPA.

Que sait-on du variant nigérian ?

Comme son nom l’indique, ce variant a émergé au Nigeria et détecté en décembre 2020.

Sa mutation, appelée B.1.525, ressemblerait au variant anglais et aurait les mêmes caractéristiques que les autres mutations, à savoir les variants sud-africain ou brésilien. Le variant nigérian est ainsi « plus contagieux et plus résistant au vaccin », selon des chercheurs de l’Université d’Edimbourg. Des études sont actuellement en cours pour savoir s’il provoque des formes plus sévères de la maladie.

Le variant a été détecté au Canada, où 15 cas ont été découverts il y a quelques jours en Colombie britannique, la province la plus à l’ouest du pays, selon The Times Colomnist. En Grande-Bretagne aussi, le variant nigérian inquiète, puisque 38 cas ont été détectés par Public Health England, l’équivalent de Santé Publique France outre-Manche. Dont 36 dans la seule région de Bristol, à l’ouest de l’île, rapporte The Sun.

Le Danemark, le Nigeria, et les États-Unis figuraient parmi les pays les les plus touchés.

Article précédent« Mansinach », un rappel des traumatismes de la décennie noire sur fond de frictions au Hirak
Article suivantCovid-19: 94 personnes atteintes du coronavirus, 5 décès en 24h

1 commentaire

  1. […] Neuf nouveaux cas de contamination par le variant britannique du coronavirus et 28 autres cas de contamination par le variant nigérian ont été confirmés, a annoncé ce mercredi 31 mars 2021 l’Institut Pasteur d’Algérie dans un communiqué de presse.  Le nombre total des personnes ayant été contaminées par les variants britannique et nigérian en Algérie s’élèvent, respectivement, à 30 et 56 cas. […]

Laisser un commentaire