Coronavirus: 28 nouveaux cas du variant britannique et 42 du variant nigérian

1
variant nigérian, variant britannique, Institut Pasteur
Coronavirus: 9 nouveaux cas du variant britannique et 28 du variant nigérian en Algérie

28 nouveaux cas de contamination par le variant britannique du coronavirus et 42 autres cas de contamination par le variant nigérian ont été confirmés, a annoncé ce mardi 06 avril 2021 l’Institut Pasteur d’Algérie dans un communiqué de presse.  Le nombre total des personnes ayant été contaminées par les variants britannique et nigérian en Algérie s’élèvent, respectivement, à 58 et 98 cas.

« Dans la continuité des activités de séquençage des virus SARS-CoV-2 mises en place par l’Institut Pasteur d’Algérie (…) il a été procédé à la confirmation de vingt huit (28) nouveaux cas de variant britannique (B.1.1.7) et de quarante-deux (42) nouveaux cas de variant nigérian (B.1.525) », annonce l’IPA dans un communiqué.

Pour ce qui est des 28 cas confirmés du variant britannique, la même source explique qu’il s’agit de « 18 cas de la wilaya d’Alger, 02 cas de la wilaya de Blida, 02 cas de la wilaya de Bouira, 01 cas de la wilaya de Médéa, 03 cas de la wilaya d’Oran, 01 cas de la wilaya de Relizan et 01 cas de la wilaya de Ouargla ».

Pour ce qui est des 42 cas confirmés du variant nigérian (B.1.525), il s’agit « de 09 cas de la wilaya d’Alger, 03 cas de la wilaya de Bouira, 10 cas de la wilaya d’El Oued, 19 cas de la wilaya de Laghoua et 01 cas de la wilaya de Ouargla ».

58 cas de cas de variant britannique, 98 cas du variant nigérian

« Le nombre total de cas confirmés de variants à ce jour, s’élève ainsi à 58 cas pour le britannique et 98 cas pour le nigérian », confirme l’Institut Pasteur.

Cet organisme a confirmé le 31 mars dernier la contamination de 09 autres personnes par le variant britannique et 28 par le variant nigérian. Jeudi 25 février, l’IPA a confirmé la détection de deux cas du variant britannique de Covid-19 en Algérie. Il s’agit d’un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga (Alger) et d’un Algérien établi en France rentré pour un enterrement.

Quant au variant nigérian, c’est le 11 mars que l’Institut Pasteur annonce 13 premiers cas.

« Il est important de rappeler encore une fois que la grande attention portée aux mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection dans le cadre du protocole sanitaire, sont les meilleurs garants pour stopper la propagation du virus Covid-19 et l’apparition de nouveaux cas », conclut l’IPA.

Article précédentAmbassade d’Algérie à Paris: maintien de la suspension des vols de rapatriement
Article suivantTounes Aït Ali: « je revendique un statut d’artiste »

1 commentaire

Laisser un commentaire