Coronavirus: Belhocine met en garde contre le nombre réel des variants qui circulent

0
Coronavirus: Belhocine met en garde contre le nombre réel des variants qui circulent
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

Le nombre de contaminés aux deux variants identifiés soit les variants britannique et nigérian du Covid-19 est indéterminé.

Le Pr. Mohamed Belhocine, président de la cellule opérationnelle chargée d’investigation et de suivi des enquêtes épidémiologiques, a déclaré à la radio nationale que les chiffres annoncés étaient loin de refléter la réalité du terrain en l’absence d’une réelle opération de séquençage.

« Le nombre de cas des deux variants identifiés du Coronavirus (covid-19) reste indéfini, et qu’il y a probablement d’autres cas en circulation ».

Dans son intervention à la Radio chaîne 3, le professeur a exprimé son inquiétude par rapport à la propagation des deux nouveaux variants du coronavirus (nigérien, britannique), «il y a probablement d’autres cas de ces variants en circulation», annonce-t-il.

Le nombre de contaminés aux variants en circulation est plus important

M. Belhocine est revenu quant à la disponibilité des moyens de dépistages dont dispose l’Algérie en ce moment face à ces nouveaux variants. Il a informé que le PCR reste la meilleure option en vue de la capacité de séquençage qu’il offre «mais la capacité de dépistage par PCR reste limitée en vue de sa disponibilité».

«Heureusement qu’on a quelques autres méthodes pour dépister, telles que la radiologie et le scanner thoracique. Ces derniers n’offrent pas le séquençage et il est pratiquement impossible de soumettre tout le monde à des tests PCR», a-t-il expliqué.

Pour conclure l’intervenant, a insisté sur l’importance du strict respect des mesures barrières et les mesures hygiéniques. «Il nous reste à être extrêmement vigilant», exhorte-t-il.

A noter que l’institut pasteur avait annoncé le 11 mars en cours que 07 nouveaux cas de contamination par le variant britannique du coronavirus et 13 nouveaux cas de contamination par le variant nigérian ont été dépistés et confirmés en Algérie.

Le nombre total des personnes ayant été contaminées par le variant britannique s’élève ains à 15. L’institut Pasteur d’Alger avait confirmé le jeudi 04 mars la contamination de 6 autres personnes. Quatre de ces six cas étaient en contact avec les deux premiers cas détectés la semaine d’avant, a fait savoir l’IPA dans un communiqué.

Seul 0,17 personnes de la population algérienne a été vaccinée

Seul 0,17% de la population algérienne a été vaccinée depuis le début da la campagne de vaccination fin janvier dernier. Cette déclaration du Pr Mohamed Yousfi, Chef de service d’hématologie et infectieux à l’hôpital de Blida est la première relative au niveau de la vaccination qui n’a jamais été donnée ni par la commission de suivi de la pandémie ni par le porte-parole du gouvernement.

En l’absence d’une réelle campagne de vaccination, le respect des mesures barrières restent la seule solution pour freiner la circulation du virus.

Article précédentAir Algérie: mise en place d’un programme pour une éventuelle reprise
Article suivantLégislatives du 12 juin: début de la campagne électorale le 17 mai

Laisser un commentaire