Les petites mains de l’association « Trisomie Aldjazair », confectionnent des sacs pour un projet solidaire

0
Les petites mains de l'association
Les petites mains de l'association "Trisomie Aldjazair", confectionnent des sacs pour un projet solidaire

À l’association « Trisomie Aldjazair », une dizaine de jeunes trisomiques s’adonnent à une activité à la fois solidaire et écologique. Dans leur atelier de couture, ils confectionnent des sacs en tissus récupérés qui sont utilisés pour l’opération « 123 solidarity ». Celle-ci consiste à offrir des couffins alimentaires pour les familles nécessiteuses.

Une centaine de sacs ont déjà été livré à l’association El Amel, qui a lancé l’initiative « 123 solidarity », dont l’objectif est de distribuer durant le mois de Ramadhan 1000 couffins alimentaires.

« Les jeunes trisomiques de notre association prennent très à coeur ce challenge. Ils sont pris en charge par trois bénévoles qui leur ont appris comment confectionner ces sacs. Dans cet atelier, ils sont habitués à faire de la broderie, des coussins et bien d’articles. Pour la confection des sacs, ils ont appris à faire la découpe et ils les ont décoré de broderie. Les bénévoles se chargent ensuite de l’assemblage. Nous sommes déjà à une centaine de sacs livrés et le travail continue », précise Feriel Mebarki Atek, secrétaire générale et membre fondatrice de l’association « Trisomie Aldjazair ».

Depuis sa création en 2013, l’association « Trisomie Aldjazair » se consacre à la prise en charge précoce des enfants trisomiques et la guidance parentale. L’accompagnement au sein de l’association se fait à travers des séances individuelles et groupées.

« L’enfant trisomique trouve au sein de notre association une prise en charge orthophonique et psychomotrice. Il y a également une prise en charge psychologie avec les parents. Les séances avec les parents consistent à former des groupes de paroles en faisant participer les parents et les enfants. L’association dispose aussi d’une salle de sports pour différentes activités », souligne Feriel Mebarki Atek.

L’atelier de couture a été lancé récemment par l’association. L’objectif est de permettre aux jeunes trisomiques d’apprendre un métier.

Au mois de mars, une exposition des articles réalisés dans cet atelier a attiré l’attention des membres de l’association « El Amel-Club espoir équestre », c’est ainsi que la collaboration a eu lieu, explique Feriel Mebarki Atek.

« Lors de cette exposition on nous a demandé s’il était possible de participer à l’opération 123 Solidarity. L’idée nous a plu d’autant plus que nous avons reçu des dons de tissus qui correspondaient parfaitement à la confection de sacs. Trois fois par semaine les enfants avec leur encadreur créent des sacs qu’on livre au fur et à mesure à l’association El Amel ».

« Trisomie Aldjazair », le combat pour l’insertion professionnelle des enfants trisomiques

La création de cet atelier de couture au sein de l’association « Trisomie Aldjazair », s’inscrit dans le cadre de l’insertion professionnelle des personnes atteintes de trisomie 21.

Depuis son lancement, les enfants et adultes trisomiques, encadré par des volontaires, ont appris les étapes de confection du sac, et l’ont aussitôt appliqué. Pour Feriel Mébarki Atek, les personnes atteinte de trisomie peuvent parfaitement être autonomes et pratiquer un métier.

« Un jeune de l’association a rejoins récemment l’atelier de couture. Quand j’ai proposé l’activité à sa maman elle était sceptique. Ne pensant pas que son fils allait s’intéresser à cette activité. À la surprise de tous, en très peu de temps, il était au même niveau que les autres. L’accompagnement de ces personnes consiste également à identifier leur centre d’intérêt, développer leurs compétences et être autonome » conclut Feriel Mébarki Atek.

LIRE AUSSI: En fauteuil roulant dans la ville: le parcours du combattant de Fouzia

Article précédentRécupération de biens en Algérie: la Justice dévoile les montants et biens récupérés
Article suivantSix cas de contamination par le variant indien détectés en Algérie

Laisser un commentaire