Mandat de dépot pour Boumala, l’affaire des journalistes Boudour et Loukil transférée au pôle spécialisé d’Alger

0
Mandat de dépot pour Boumala, l'affaire des journalistes Boudour et Loukil transférée au pôle spécialisé d'Alger

15 mois après sa dernière incarcération, le journaliste et activiste Fodil Boumala a été placé ce jeudi 16 septembre sous mandat de dépot par le tribunal de Sidi M’hamed. Arrêté 48 avant, le journaliste, dont le domicile a été perquisitionné, a été de nouveau placé en détention provisoire. Pour l’heure, on ne sait pas encore les faits exacts qui lui sont reprochés.

Fodil Boumala, faut-il le rappeler, avait été placé sous mandat dépôt pour le première fois en septembre 2019 avant d’être libéré en mars 2020 après un interminable procès au tribunal de Dar El Beida qui s’est terminé par sa relaxe.

Par ailleurs, l’affaire des journalistes Said Boudour et Jamila Loukil transférée au pôle anti-terroriste du tribunal de Sidi M’hamed.

« Le juge d’instruction de la troisième chambre du pôle criminel spécialisé du tribunal d’Oran, a rendu, hier mercredi 15 septembre, une ordonnance d’abandon de l’instruction de l’affaire, dite d’Oran, au profit du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, spécialisé dans la lutte anti-terroriste et criminalité transfrontalière », a-t-on appris auprès des concernés.

Les deux journalistes, Said Boudour (Radio M) et Jamila Loukil (Correspondante de Liberté à Oran), sont poursuivis pour « appartenance à des groupes terroristes et complot contre l’autorité de l’Etat ».

Article précédentEtats-Unis, Australie et Royaume-Uni scellent un pacte de sécurité dans l’Indo-Pacifique, colère de Pékin et Paris
Article suivantAprès l’adoption de son plan, Aimen Benabderrahmane promet récupérer l’argent détourné

Laisser un commentaire