L’Etat entend récupérer les fonds gelés au niveau des douanes

0
L'Etat entend récupérer les fonds gelés au niveau des douanes
Archives

L’Etat entend récupérer dans les réserves d’or du pays, les fonds gelés depuis des décennies au niveau des douanes et des saisies au niveau des ports et des aéroports, pour les intégrer aux réserves nationales. La décision a été prise lors du Conseil des ministres réuni en visioconférence ce dimanche 12 juillet 2020.

Selon un communiqué du Conseil repris par l’APS, d’autres mesures ont été retenues comme la poursuite du processus de mise en place de la finance islamique « pour dynamiser la collecte de l’épargne et créer de nouvelles sources de crédits » et la réduction du niveau des importations notamment les services et le transport maritime de marchandises « pour préserver les réserves de changes ».

Le chef de l’Etat a donné instruction pour accélérer l’ensemble du processus de réforme du secteur notamment en ce qui concerne la réforme du système bancaire « qui devient plus urgente que jamais » et pour accorder une plus grande attention à la numérisation et à la modernisation des secteurs des impôts, du cadastre et des douanes.

La récupération de l’argent circulant dans le marché informel pour le réintégrer dans le circuit officiel figure aussi parmi les priorités de l’Etat. Avec toutes ces mesures, l’Etat projette d’économiser, à la fin 2020, près de 20 milliards de dollars «Le Président de la République a noté avec satisfaction l’annonce faite par le ministre des Finances que le pays pouvait injecter immédiatement pour l’investissement et la relance économique l’équivalent de mille milliards de dinars auxquels s’ajoutent dix milliards de dollars disponibles qui viendront s’ajouter aux économies susceptibles d’être faites sur les dépenses inhérentes aux services et autre études. Cela viendra en appui aux mesures visant l’élimination de la surfacturation et la récupération de l’argent disponible dans le marché informel », est-il précisé dans le communiqué.

Selon la même source, le président Abdelmadjid Tebboune a demandé la mise en place d’une commission présidée par le Premier Ministre Abdelaziz Djerad et regroupant les partenaires sociaux et les opérateurs économiques qui aura pour objectif d’évaluer les incidences causées par la pandémie du Coronavirus sur l’économie nationale. Elle fera rapport comme premier point à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil des Ministres.

Article précédentInfluencés par la perspective de la hausse de la production de l’Opep, le prix du Brent cède du terrain
Article suivantLa BERD approuve l’adhésion de l’Algérie

Laisser un commentaire