La doyenne des artistes plasticiens algériens, Leila Ferhat n'est plus

La doyenne des artistes plasticiens algériens, Leila Ferhat, est décédée le 21 juillet à l’âge de 81 ans des suites d’une longue maladie, a annoncé l’Agence de presse Algérienne (APS).

Diplômée de l’Ecole nationale des beaux arts d’Alger, l’artiste a réalisé plusieurs tableaux qui ont suscité l’admiration des critiques d’art plastique et du public. On appréciait surtout dans l’oeuvre de Leila Ferhat ce mélange alliant authenticité et modernité et où domine le bleu ciel symbole de calme et réconfort.

La défunte, qui avait initié un grand nombre d’artistes plasticiens, est considérée comme une école de l’art plastique algérien et comptait parmi les noms qui ont laissé leur empreinte sur la scène artistique à travers ses oeuvres immortelles dans lesquelles elle avait traité du patrimoine algérien qu’elle avait présenté de la meilleure manière et avec créativité et vers lequel elle avait pu attirer le public, notamment les étrangers.

L’artiste Leila Ferhat avait représenté l’Algérie dans plusieurs manifestations au cours desquelles elle avait obtenu plusieurs distinctions dont la médaille d’or au salon international de Riom (France) en 1980 et la médaille d’or à Puy en Velay (France) et avant cela le premier prix de peinture au vernissage organisé par le Comité des fêtes de la ville d’Alger en 1977. Les tableaux de la défunte ont été exposés à l’étranger notamment aux Etats Unis, au Canada, en Jordanie et aux Emirats Arabes Unis.

Article précédentLe silence de l’université algérienne face à la crise sanitaire de la covid 19
Article suivantHirak: révolution, rupture et réformes

Laisser un commentaire