EN: la France autorise enfin les joueurs internationaux à rejoindre leurs sélections nationales

0
Can 2022:

Les joueurs internationaux de Ligue 1 et de Ligue 2 française de football concernés par un match hors Union européenne et Espace Economique Européen pourront finalement être exemptés de septaine sanitaire, comme les internationaux français, a annoncé le ministère des sports français ce 20 mars.

Les joueurs internationaux pourront ainsi rejoindre leurs sélections nationales notamment africaines qui sont engagées dans les qualificatifs de la CAN.

« Le ministère des sports confirme que les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d’un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle + test PCR quotidien au retour en club). Ils pourront donc s’entraîner et jouer sans application d’un délai de sept jours. « En vertu d’une circulaire FIFA, datant du 5 février, autorisant les clubs à ne pas libérer leurs internationaux sélectionnés hors de la zone UE (Union Européenne)

Les joueurs internationaux étaient interdits de rejoindre les sélections nationales

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, avait regretté la décision prise par la Ligue française de football professionnel, de retenir les joueurs internationaux amenés à évoluer hors de l’Union européenne.

Une décision qui aurait privé la sélection algérienne mais d’autres sélections africaines aussi des services de plusieurs éléments lors des deux derniers matchs des qualifications de la CAN-2021 décalée à 2022.

Les clubs de L1 et L2 en France ont décidé de ne pas libérer leurs internationaux amenés à évoluer hors de l’Union européenne pendant la trêve de mars, en raison d’une possible septaine sanitaire à leur retour.

« En l’absence d’exonération de septaine pour les joueurs étrangers internationaux mis à disposition de leur équipe nationale (…), les clubs ne mettront pas à disposition des sélections les joueurs étrangers convoqués pour des matchs hors de la zone UE/EEE (espace économique européen, NDLR) durant la prochaine période internationale du mois de mars », a écrit la LFP dans un communiqué.

« Un vrai casse-tête » pour Djamel Belmadi

« C’est un véritable casse-tête. C’est le cas de toutes les sélections africaines, notamment celles majoritairement composées de joueurs évoluant en championnat de France. J’essaye de voir les choses du bon côté dans ce genre de situation, il faut toujours trouver des solutions. Dans ce genre de circonstances, qui a priori paraissent négatives et compliquées, il est toujours important de voir quelles solutions adopter », a indiqué Belmadi à la télévision nationale.

Qualifiés à la phase finale de la prochaine CAN, les Verts seront en stage, à partir de du 22 mars en stage au Centre technique national de Sidi-Moussa à Alger pour préparer leurs deux dernières confrontations dans ces éliminatoires, à Lusaka face à la Zambie (25 mars) et à Blida devant le Botswana (29 mars).

Des joueurs tels que Benlamri et Slimani (Lyon), Ferhat (Nîmes), Delort (Montpellier), ou encore le gardien de but Oukidja (FC Metz), seront contraints de faire l’impasse sur les deux prochains rendez-vous des « Verts ».

Par ailleurs, les deux internationaux algériens évoluant en Premier League anglaise, Riyad Mahrez et Saïd Benrahma, retenus par leurs clubs Manchester City et West Ham en raison des restrictions liées au Covid-19, seront indisponibles pour le voyage en Zambie, mais seront éventuellement présents pour le dernier match à Blida face au Botswana.


 

Article précédentCréation commissariat aux énergies renouvelables
Article suivantSéisme de magnitude 7,2 dans le nord-est du Japon

Laisser un commentaire