La France réduit de 50% les visas accordés aux Algériens

1
La France réduit de 50% les visas accordés aux Algériens
Google Actualites 24H Algerie

La France a décidé de durcir les conditions d’octroi des visas à l’égard des pays du Maghreb. Elle a fortement réduit le nombre de visas accordés à ces pays qui, justifient les responsables français, refusent de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière.

Il s’agit d’une mesure de rétorsion à l’égard de ces trois pays, explique le porte-parole du Gouvernement français, Gabriel Attal sur la radio Europe1, qui refusent de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière

« C’est une décision drastique, inédite, mais nécessaire », soutient Gabriel Attal. « Il y a eu un dialogue avec un certain nombre de pays, notamment du Maghreb (…), puis des menaces, et elles ont été mises à exécution » parce que « à un moment, quand les choses ne bougent pas, nous faisons appliquer les règles ».

« On espère que ça poussera les pays concernés à changer de politique », explique-t-il, regrettant que la position de ces pays constitue un « frein à l’efficacité » de la loi française Asile et Immigration.

Emmanuel Macron, chef de l’Etat français a décidé de diviser par deux le nombre de visas délivrés pour l’Algérie et le Maroc, et de 30% pour la Tunisie, en prenant 2020 comme année de référence. Car ces trois pays ne jouent pas le jeu et refusent en réalité ce qu’ils considèrent être un chantage de Paris.

Sur les 6 premiers mois de l’année 2020, environ 63.000 visas ont été délivrés, pour 96.000 demandes, soit un taux de délivrance de 65%. Un chiffre qui a augmenté sur les 6 premiers mois de l’année 2021 pendant lesquels plus de deux demandes de visas sur trois émanant de l’Algérie ont été satisfaites par la France. Emmanuel Macron a donc demandé aux services consulaires du Quai d’Orsay de délivrer pour les 6 prochains mois, 31.500 visas maximum, soit une division par deux. L’année 2019 avait d’ailleurs atteint des records avec 275. 000 visas accordés à l’Algérie.

La France a donc choisi d’appliquer une mesure de rétorsion rendue possible par le code communautaire de Schengen. Le refus des pays du Maghreb de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière ne semble être qu’un prétexte. Cette décision drastique permet à Macron de corriger son bilan migratoire. un sujet sensible pour les Présidentielles française de 2022. Macron, à qui le temps fait défaut sur ce dossier a décidé de durcir drastiquement les conditions d’octroi des visas pour les Maghrébins.

Pour les six premiers mois de l’année 2021, la France a émis 7731 décision de quitter le territoire français. Les autorités algériens, n’ont pour leur part, délivré que 31 laissez-passer consulaire. Seules 22 expulsion ont été réellement effectuées soit un taux de 0,2%.

Pour la même période, ils ont été 11 815 Algérien à demander des visas pour la France, 8726 demandes ont été acceptées, soit un taux de 74%.

Avant la pandémie du Covid et la fermeture des frontières, sur 504.173 visas demandés par les Algériens, 274 555 ont été délivrés soit un taux de 54%.

Article précédentCovid-19: L’éventuelle une troisième dose du vaccin écartée pour le moment
Article suivantAfricom : Washington en quête de relations « plus solides » avec l’Algérie

1 commentaire

Laisser un commentaire