France: la défense de Gérald Darmanin, accusé de viol, mise à mal

0
France: la défense de Gérald Darmanin, accusé de viol, mise à mal
France: la défense de Gérald Darmanin, accusé de viol, mise à mal

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, fait l’objet d’une enquête préliminaire pour viol. Les faits remontent à 2009 et l’enquête, close, a été relancée en 2020. Des SMS et des rapports d’audition révélés hier par le média d’investigation, MediaPart, mettent à mal la défense de l’accusé.

C’est en 2018 que le parquet de Paris a classé cette affaire, sans suite. La plaignante, Sophie Patterson-Spatz, a accusé l’actuel ministre de l’Intérieur, qui était chargé de mission à l’UMP, de « relation sexuelle non consentie en 2009, sur fond d’abus de pouvoir. La plaignante l’aurait à l’époque sollicité pour faire annuler une condamnation pour chantage et appels malveillants à l’égard d’un ex-compagnon, font savoir plusieurs médias.

Auditionnée le 29 octobre 2020, la plaignante a affirmé qu’elle se serait sentie contrainte de « passer à la casserole ». Gérald Darmanin a bien reconnu avoir eu une relation avec cette femme, qui était, selon lui, librement consentie et à l’initiative de cette dernière.

Le 14 décembre, c’était au tour du ministre de l’Intérieur d’être entendu par les juges, qui l’ont placé sous le statut de témoin assisté.

« La victime dans cette histoire, c’est moi. C’est moi dont on salit le nom. C’est à moi qu’on prête des comportements que je n’ai jamais eus », avait-il d’abord déclaré, en août 2020. Lors de son audition plusieurs mois plus tard, le ministre de l’Intérieur a laissé entendre que la plainte pour viol dont il fait l’objet était liée à son ralliement à Emmanuel Macron, rapportait le journal 20 Minutes, citant procès-verbal daté du 26 janvier.

MediaPart a également révélé hier de nouveaux éléments de l’enquête préliminaire et des rapports d’audition, qui contredisent la défense de l’actuel ministre de l’Intérieur français.

« Des SMS, un courrier adressé à la ministre de la Justice de l’époque et des témoignages suggèrent que l’élu aurait pu user de son pouvoir – réel ou supposé – pour obtenir des faveurs sexuelles de la militante, venue au siège de l’UMP demander de l’aide dans un dossier judiciaire », relève le site d’information. « Le dossier d’enquête fait apparaître un autre visage de Gérald Darmanin que celui de jeune chargé de mission de l’UMP, naïf et inexpérimenté, qu’il avait montré aux enquêteurs en 2018. »

Une quarantaine de messages semblables figurent dans le dossier, a fait savoir MediaPart. D’autres échanges dévoilent des SMS que Gérald Darmanin a eu avec une autre femme, qui avait elle ausi porté plainte contre lui pour abus de faiblesse.

Article précédentKais Saied victime d’une tentative d’empoisonnement, Tebboune s’enquiert sur son état de santé
Article suivantAlger appelle à une réforme du Conseil de sécurité de l’ONU

Laisser un commentaire