Foot: pour le patron de la Super League Florentino Perez, d’ici 2024 « tous les clubs seront morts »

1
Foot: pour le patron de la Super League Florentino Perez, d'ici 2024
Google Actualites 24H Algerie

Le président du Real Madrid Florentino Perez, placé à la tête de la structure chargée de concrétiser le projet de Super League, a assuré ce 20 avril qu’aucun club fondateur de cette nouvelle compétition privée ne serait exclu de la Ligue des champions, une menace brandie par l’UEFA en représailles à ce projet.

« ça n’arrivera pas. Je ne veux pas détailler les motifs légaux, mais ça n’arrivera pas, c’est impossible », a jugé le septuagénaire dans l’émission télévisée El Chiringuito, au lendemain de l’officialisation du projet de Super League, qualifié de « crachat au visage des amoureux du football » par le patron de l’UEFA Aleksander Ceferin.

Après des décennies à agiter le spectre d’un schisme, les cadors du continent, Real Madrid, Liverpool ou Manchester United en tête, ont franchi le pas en créant une société commerciale, baptisée « Super League », et en lançant préventivement des procédures judiciaires face à l’opposition de l’UEFA, organisatrice de la Ligue des champions, compétition phare du football européen depuis 1955.

La Super League « sauvera le foot« 

En réponse, Ceferin a officialisé l’adoption d’une réforme de la Ligue des champions prévue pour 2024 et promis d’exclure les clubs concernés et leurs joueurs de toute compétition nationale et internationale, y compris l’Euro et la Coupe du monde.

Une sanction qui pourrait frapper trois des quatre clubs qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des champions, à savoir le Real Madrid de Perez, Chelsea et Manchester City, trois clubs fondateurs de la Super League. Mais pour Perez, « ce sont les menaces de quelqu’un qui confond monopole et propriété. Madrid ne sera pas exclu de la Ligue des champions, bien sûr que non. Ni City, ni personne d’autre ». « L’UEFA est un monopole et doit être transparente (…), ouverte au dialogue et pas menaçante », a-t-il ajouté.

« La nouvelle Ligue des champions est censée débuter en 2024 »; à cette échéance, « tous les clubs seront morts! » a encore anticipé Perez en référence à la situation économique des clubs dégradée par la pandémie. « Le football doit changer. »

Pour rappel, douze grands clubs ont lancé lundi leur «Super League», une compétition privée vouée à supplanter la Ligue des champions, déclaration de guerre à laquelle l’UEFA a promis de répliquer en excluant les équipes dissidentes et leurs joueurs.

C’est un séisme sans précédent en près de 70 ans de compétitions européennes: après des décennies à agiter le spectre d’un schisme, les cadors du continent ont fini par franchir le pas avec à leur tête le Real Madrid, le FC Barcelone, Liverpool ou Manchester United, tous multiples vainqueurs de la C1 et marques d’envergure planétaire.

Article précédentSonatrach: hausse considérable des exportations gazières au premier trimestre 2021
Article suivantL’OMS défavorable à un passeport vaccinal obligatoire

1 commentaire

Laisser un commentaire