Djerad à Hassi R’mel pour le 50 anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures

0
Djerad à Hassi R'mel pour le 50 anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures

Le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad, effectuera, ce 24 février, une visite à Hassi R’mel, dans la wilaya de Laghouat pour la célébration du 50ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65ème anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), indique un communiqué des services du Premier ministre.

Djerad inaugure le projet Boosting III

M. Djerad, qui sera accompagné d’une délégation ministérielle, procédera à l’inauguration du projet « Boosting phase III » et visitera les différentes installations de ce projet, précise la même source.

Pour rappel, Sonatrach, la compagnie nationale des hydrocarbures avait annoncé, le 08 février dans un communiqué, la mise en service du projet Boosting III du champ Hassi R’mel.

Le projet Boosting III de Hassi R’Mel est entrée en exploitation avec ses trois stations: Sud, Centre et Nord, et ce, après l’achèvement de la phase de « commissioning » de la dernière station Nord, a indiqué la même source.

Le projet en question vise à maintenir un niveau de production estimé à 180 millions de mètres cubes par jour et de récupérer des réserves supplémentaires estimées à 400 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

Le projet Boosting peut maintenir la production à un niveau élevé

Le projet avait pour objectif à son lancement de maintenir la production de Hassi R’mel à 60 milliards de mètres cubes par an. Ce gisement en production depuis 1956 risquait de connaître une baisse de production importante. Le projet boosting, à la rescousse, va pouvoir maintenir la production à un niveau  élevé pendant dix ans supplémentaires. Le projet confié au japonais JGC et à des entreprises nationales – Cosider, GTP et Enac – sera complètement achevé en 2023.

Par ailleurs, cette réalisation permet à Sonatrach de renforcer ses capacités de production actuelles pour continuer à répondre aux besoins croissants du marché national du gaz et d’honorer aussi ses obligations contractuelles à l’export, notamment en période de forte demande de gaz naturel.

Sonatrach fait état également de création d’emplois grâce à ce projet. Il aura permis durant la phase de construction, selon le communiqué de l’entreprise nationale des hydrocarbures, la création de plus de 10.000 emplois, notamment au profit de la main-d’oeuvre nationale, a fait remarquer la même source.

Article précédentDécès du poète américain Lawrence Ferlinghetti à l’âge de 101 ans
Article suivantSalah Goudjil confirmé à la tête du Conseil de la Nation

Laisser un commentaire