Décès du doyen des musiciens algériens Cheikh Namous

0
Décès du doyen des musiciens algériens Cheikh Namous
Archives

Le doyen des musiciens algériens, Cheikh Namous, célèbre pour son jeu au banjo et au guember, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à Alger à l’âge de 100 ans, annonce la radio nationale.

Né en mai 1920 à Soustara, Mohamed Rachidi de son vrai nom a commencé à jouer dans l’orchestre de Mohamed Sridek à la fin des années  1930 avant de rejoindre l’orchestre d’El Hadj M’hamed El Anka.

Namous a obtenu son certificat d’études en 1933 à l’école Sarouy. Sa famille a ensuite emménagé à Zoudj Ayoune, où l’ambiance, malgré la pauvreté, était plus joyeuse.

 Il avait également accompagné Moh Seghir Laâma pour toutes les fêtes animées à la Casbah et intègré l’orchestre de la radio en 1953.

 A l’indépendance, le musicien se faisait un plaisir de répondre aux sollicitations de chanteurs châabi comme Boudjemâa El Ankis, Amar El Aâchab, ou encore Dahmane El Harrachi.

 Il a également créé une école de musique où il a formé de nombreuses générations de musiciens.

Article précédentPlan de reprise du métro d’Alger
Article suivantLe journaliste Mustapha Bendjama condamné à de la prison avec sursis

Laisser un commentaire