David Schenker à Alger: « Les États-Unis n’envisagent pas d’établir une base militaire au Sahara occidental »

1
David Schenker à Alger:
David Schenker à Alger: "Les États-Unis n'envisagent pas d'établir une base militaire au Sahara occidental"

En visite à Alger, le secrétaire d’État adjoint pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord David Schenker est revenu sur la récente décision de Washington à propos du Sahara Occidental en des termes quelque peu ambigus.  

« Chaque administration a la prérogative de définir la politique étrangère. Ce que je peux vous dire, c’est que les États-Unis continuent de croire que seules les négociations politiques sont capables de résoudre les problèmes entre le Maroc et le Polisario.Nous pensons que les négociations devraient avoir lieu dans le cadre du plan d’autonomie du Maroc », a-t-il déclaré, lors d’un point de presse, ce jeudi 7 décembre 2021, au siège de l’ambassade des États Unis à Alger.

Il n’a pas voulu répondre à la question de savoir si le nouveau président américain Joe Biden retirerait ou annulerait la décision du président sortant Donald Trump relative à la reconnaissance de « la souveraineté marocaine » sur le Sahara occidental. « J’ai été nommé pour travailler dans l’administration du secrétaire d’État Mike Pompeo », a-t-il dit.

Il a toutefois ajouté : « le statu quo au Sahara occidental n’a pas fonctionné. Cela n’a profité à personne. L’administration (Trump) a fait un pas vers une solution plus sérieuse, plus réaliste et plus crédible au conflit au Sahara occidental. Je pense donc que trouver cette solution nécessite des approches audacieuses, créatives et peu orthodoxes du problème, et c’est ce que l’administration a fait. Nous continuons d’exhorter tous les participants à s’engager de manière constructive avec l’ONU ».

« Que l’ONU s’oriente vers des moyens créatifs… »

David Schenker a déclaré que Washington soutient la nomination d’un autre envoyé spécial de l’ONU au Sahara Occidental, après la démission de l’allemand Horst Köhler en mai 2019. « Nous considérons tous et soutenons l’ONU, qu’elle s’oriente alors vers des moyens nouveaux et créatifs de progresser dans le processus de paix », a-t-il souligné.

« Sur la question de savoir si les États-Unis auront des bottes sur le terrain au Sahara occidental, permettez-moi d’être clair: les États-Unis n’envisagent pas d’établir une base militaire au Sahara occidental. AFRICOM (Commandement des Forces américaines en Afrique) n’évoque pas le déplacement de son siège (actuellement en Allemagne) au Sahara Occidental. A cet égard, j’ai lu des articles incorrects de la presse marocaine et algérienne », a précisé le responsable américain.

Article précédentVisite en Algérie de trois responsables américains pour discuter de sécurité et d’économie
Article suivantMohamed Baghali nommé nouveau directeur de la Radio Algérienne

1 commentaire

  1. […] 米国務次官補、北アフリカ諸国を訪問 シェンカー近東担当国務次官補が1月に入ってヨルダン、アルジェリア、モロッコを訪問した。1月7日、アルジェリアでは西サハラ問題にややあいまいな回答をしたと報道されている。「すべての政権は外交政策を決定する権限を有している。私が言えるのは、米国は政治的交渉のみが問題を解決することができるということ、そして交渉はモロッコの自治案の枠内で行われるべきだと考えている、ということだ」と述べた。バイデン政権がどうするかについては答えなかった。一方で、国連の努力を支援するとも述べた。同国務次官補はモロッコも訪問。西サハラに行き、領事館開設の下見をした。(24H, 7 Jan. 20121)https://www.24hdz.com/david-schenker-alger-sahara-occidental/ […]

Laisser un commentaire