Les Américains détruisent le matériel de guerre avant de quitter l’Afghanistan

0
Les Américains détruisent le matériel de guerre avant de quitter l'Afghanistan
Les Américains détruisent le matériel de guerre avant de quitter l'Afghanistan

Le dernier C-17 Globemaster américain a décollé de Kaboul, lundi 30 août au soir, 24 heures avant la fin du délai fixé par le président Joe Biden pour le retrait des troupes US d’Afghanistan.


Le général Kenneth McKenzie, chef du Commandement central des États-Unis, responsable de l’Afghanistan, a annoncé que les derniers avions militaires ont quitté l’Afghanistan, marquant ainsi la fin de 20 ans d’occupation du pays.


Les Américains ont-ils perdu la guerre face aux Taliban, la guerre la plus longue de leur histoire ? Kenneth McKenzie ne le dit pas. Treize soldats américains ont trouvé la mort lors d’un attentat à l’explosif à l’aéroport de Kaboul, jeudi 26 août, quelques jours avant le retour au pays. La plupart des militaires avaient 20 ans, l’âge des attentats du 11 septembre aux Etats Unis.


Oussama Bin Laden, tué dix ans après l’envahissement de l’Afghanistan


Les américains, avec leurs alliés de l’OTAN (Canada, France, Royaume Uni, Espagne, Allemagne, Italie…), ont décidé d’envahir l’Afghanistan pour « pourchasser » les auteurs et commanditaires des attentats de New York et de Washington, « détruire » El Qaïda et « capturer » Oussama Bin Laden.


Finalement, « les auteurs et commanditaires » des attentats du 11 septembre n’étaient pas en Afghanistan. Oussama Bin Laden n’a été repéré et tué par les forces spéciales américaines qu’en mai 2011 au Pakistan. Et, Ayman al-Zawahiri, chef d’El Qaïda, demeure toujours introuvables et les Etats Unis, qui mènent « la guerre » au terrorisme, ne donnent pas l’impression de le rechercher. Il n’a pas donné signe de vie depuis 2017 et a disparu des radars des médias et des spécialistes du contre-terrorisme.  


« En Afghanistan, Al-Qaïda, le groupe État islamique (EI) et d’autres groupes militants n’ont pas disparu, ils ressurgissent, sans doute encouragés par le départ imminent des dernières forces occidentales », a constaté Frank Gardner, correspondant de la BBC.


Accord de « pacification » avec les Taliban


En février 2020, les États-Unis et les talibans ont signé un accord dit de « pacification » de l’Afghanistan. En vertu de cet deal, les États-Unis et leurs alliés de l’OTAN acceptent de retirer les troupes en échange « d’un engagement » des Talibans à ne pas laisser Al-Qaïda ou les autres groupes radicaux opérer dans les zones qu’ils contrôlent ».


L’attentat de Kaboul du 26 août 2021, qui a causé la mort à des dizaines de civils, a montré que cet arrangement n’avait aucun sens.


Le bilan de « la guerre » d’Afghanistan est désastreux : plus de 250.000 morts, entre civils et militaires, 2000 milliards de dollars de dépenses militaires, 2 300 militaires américains tués…


L’ONU n’a commencé à s’intéresser au nombre de civils tués en Afghanistan qu’à partir de 2009, ce qui suppose que le bilan des victimes parmi la population est plus important.


Un pays sans économie


Le pays est resté tel qu’il a été occupé, sans infrastructures de base, sans économie et sans capacités d’exploiter sous sous-sol riche en fer, en or, en argent et en terres rares.


Avant de quitter Kaboul, les forces américaines ont détruit des dizaines d’appareils à l’intérieur de l’aéroport de Kaboul.
Selon le général McKenzie, plus de 70 avions et hélicoptères ont été mis hors d’usage. Les fenêtres des cockpits ont été brisées et les pneus crevés. « Ils ne ne pourront être utilisés par personne, ne pourront plus voler », a soutenu l’officier américain. Plus 70 véhicules blindés MRAP, 27 véhicules légers Humvee et un système de défense C-RAM ont également été détruits.


Cette destruction signifie une perte sèche chiffrée en centaine de millions de dollars. Ce n’est visiblement pas une préoccupation à Washington.Ce matériel devait être utilisé par l’armée régulière afghane.


Les forces afghanes, qui n’ont montré aucune résistance lors de l’occupation de Kaboul par les Taliban,   ont reçu, de la part des États-Unis, des avions d’attaque légers A-29 Super Tucano, des appareils Cessna Caravan, des hélicoptères UH-60 « Black Hawk », MD-530 et des drones ScanEagle. A cela s’ajoutent, des véhicules  Humvee, des systèmes de communication et des armes légères. Les Taliban ont récupéré une partie de ce matériel de guerre. 

Article précédentLibye: Les pays du voisinage appellent à la sortie des mercenaires
Article suivantAir Algérie: une folle augmentation des prix des billets

Laisser un commentaire