Algérie-France: Macron au vitriol sur le « système algérien »

16
Algérie-France: Macron au vitriol sur le

Lors d’une rencontre jeudi dernier avec des jeunes – binationaux, Algériens ou français d’origine algérienne -, le président français Emmanuel Macron, a eu, selon le récit qu’en fait le journal Le Monde, des jugements particulièrement tranchés sur le système algérien, la nation algérienne et l’histoire.

Le président français qui a évoqué ce qu’il appelle une «haine de la France » a affirmé que le problème ne se posait pas avec la «société algérienne dans ses profondeurs mais du système politico-militaire qui s’est construit sur cette rente mémorielle. On voit que le système algérien est fatigué, le Hirak l’a fragilisé. J’ai un bon dialogue avec le président Tebboune, mais je vois qu’il est pris dans un système qui est très dur».

Au sujet de la question de visas – la France a annoncé la réduction de 50% de l’octroi des visas aux Algériens -, le président français affirme que cela ciblera surtout le « milieu dirigeant ». « Il n’y aura pas d’impact sur ce qu’on évoque. On va s’attacher à ce que les étudiants et le monde économique puissent le garder. On va plutôt ennuyer les gens qui sont dans le milieu dirigeant, qui avaient l’habitude de demander des visas facilement ». L’objectif, a-t-il dit, indique le Monde est de dire aux «dirigeants » que « si vous ne coopérez pas pour éloigner des gens qui sont en situation irrégulière et dangereux, on ne va pas vous faciliter la vie ».

Macron veut écrire l’histoire en arabe pour contrer la « version turque »!

A propos de l’histoire, le président français s’en prend à une «histoire officielle » algérienne qui serait, selon lui, « totalement réécrite » et qui ne «s’appuie pas sur des vérités » mais sur un discours qui « repose sur une haine de la France ». Emmanuel Macron a appelé une production éditoriale, en arabe et « plus offensive …portée par la France » pour contrer au Maghreb une « désinformation » et « propagande » qui serait portées par les Turcs.

Le président français se hasarde aussi sur le terrain de la contestation de l’existence d’une nation algérienne avant la colonisation. « Est-ce qu’il y avait une nation algérienne avant la colonisation française ? Ça, c’est la question. Il y avait de précédentes colonisations. Moi, je suis fasciné de voir la capacité qu’a la Turquie à faire totalement oublier le rôle qu’elle a joué en Algérie et la domination qu’elle a exercée. Et d’expliquer qu’on est les seuls colonisateurs, c’est génial. Les Algériens y croient.»

Même s’il s’inscrit clairement – tout comme les restrictions sur les visas – dans une campagne électorale largement entamée en France, ces propos du président français sont sans précédent et devraient provoquer des polémiques et probablement une forte crispation des relations entre Alger et Paris.

Article précédentCoronavirus: 158 nouvelles contaminations et 3 décès en Algérie
Article suivantEn Algérie, Philip Morris veut développer des alternatives à la cigarette

16 Commentaires

  1. Ha ha ha !‎
    ‎• Rappel de l’ambassadeur algérien à Paris !‎
    ‎• Fermeture des frontières (oui, oui…) avec la France (la ville des Deux-‎Mulets) !‎
    ‎• Interdiction de l’espace aérien algérien aux avions français… sauf les cargos ‎‎;)‎
    ‎…‎
    Mais en fait, les «dirigeants» que Macron tente lamentablement de menacer ‎ont des passeports diplomatiques, eux ; ce sera «très délicat» de les ‎enquiquiner !‎
    ‎• Ils iront simplement ailleurs ! ‎

    Quelle outrecuidance, quand même ! ‎
    Un dernier truc : vous allez voir les thèses universitaires dans le sens de ce ‎que Macron dit faire flores dans un an, je parle des thèses universitaires, pas ‎de Stora et compagnie. Sansal est bon dans ça depuis longtemps ; Daoud ‎devra monter le niveau et baisser la culotte (en a-t-il un jour porté ?) plus bas ‎encore ! Il nous restera le meilleur, le plus grand, Yasmina Khadra. J’espère ‎que je ne me trompe pas !‎

    • Yasmina Khadra. Ah oui ! Celui qui pleurniche tous les ans parce qu’il n’a pas eu le prix Goncourt !

    • Yasmina est le plus minable des trois.Le plus complexe’ ,le plus colonisé .C’est vraiment une m…..

  2. Les turns n’ont Jamaica etaient des colonisateures pour les algerians, bidens au containers, ils n »ont Jamais touches meme a un point de Cheveux d’un algerien,quand au colonisateures francais ,vous aves extermine des tribus entiere ,Tuees des pendans des vieux ,violes des femmes decapites des jeunes qui ne presentaient aucun danger,brules vif, Dans une grotte apres les avoir enfermes et mis le feu,avec de la paille dedant et ce a l’ouest du pays parcequ’ils ont pris refuge,alors vous avez agis de la meme sorte que vos allies americains avec les Indiens, l’histoire est le seul temoin ,donc votre societe comprends un gene criminele et il existe toujour donc plus Jamais de confience en un criminele car il recidive quand a Notre armee, ont est pres a mourir pour Elle,car c’EST grace a l’arme qu’ont peut avoir la tete haute .l’exemple est que si on avant une armee biennale organisee en1830,nous vous aurions repouses facilement alors ca ne vous regarde pas l’algerie nous sommes pres a nous defender car nous sommes fort,essayer si vous voulez.

  3. Massinissa Roi de la Numedie disait, l’Afrique aux Africains. Les occidentaux, en particulier les Français ne veulent pas d’une Algérie forte et développé et pour cela ils ont tout fait comme d’ailleurs les Turcs l’ont fait avant eux. Albane, Benm’hidi ‘ous ont traversés le chemin à suivre, celui d’une Algérie ni occidentale, ni orientale mais une Algérie plurielle et humaniste.

  4. Une production de haut niveau pour quelqu’un qui n’a pas vécu la période de colonisation et là, madame Macron y est pour quelque chose. Le sentiment d’une France qui a tout son poids en Algérie vient d’être étalé au vu et au su de tous . Pourtant , il n’y a pas si longtemps la position officielle française peut être résumée de la sorte : ni ingérence ni indifférence. En réalité, un langage diplomatique pour ne pas s’impliquer et tenter de préserver les intérêts français en Algérie en particulier un statu quo historique qui permet à la France d’avoir une position dominante et de rente dans ce pays depuis plus de 60 années. Sur la transition democratique en Algérie où le hirak est la pierre angulaire face à certains caciques du régime peu enclins à une évolution véritable, condition essentielle du décollage du pays, la France peut être d’un apport précieux en laissant s’exprimer le génie algérien. A condition qu’elle renonce à son ingérence dans la sphère politique algérienne, sa position de rente et cesse la protection, l’encouragement et l’accueil en toute impunité des acteurs algériens porteurs du poison corruption associés avec certains de leurs homologues français.

    • Wishful thinking.La France n’a quitté l’Algérie que formellement.Ses agents ont été omniprésents depuis 1962.Belkheir,NezzarTounsi ,Lamari S ,Boutef l’ont très bien servie.

  5. Mr Marcon je pense qu’en France ya pas que les algériens comme immigrés ya toutes les races mais dans vos discours ,vos journaux c’est toujours l’Algérie
    en particulier qui fait la une

  6. La politique africaine de la France a toujours été basée sur l’absence de tout scrupule or état d’âme.L’egoisme cynique le plus crapuleux a dicté cette politique.
    Le Rwanda a compris et a adopté l’Anglais comme langue.Afin d’éradiquer le sous développement,une coupure nette avec l’influence satanic de la France est nécessaire en vue d’épurer les mœurs politiques et jeter les fondations d’un véritable état de droit.

  7. Il n a pas parlé du peuple il a parlé de la rente politicomilitaire mémoriale se basant sur l’ennemie France pour hypnotiser le peuple tandis que cette même couche politicomilitaire profite des visas et des ressources du peuple à eux et à leurs proches!

  8. […] Emmanuel Alcaraz : On assiste en effet à une réappropriation d'une mémoire dont le pouvoir revendiquait jusque-là le monopole. Controverse sur les causes de la Grande Guerre. Stanislas Jeannesson – Origines de la Première Guerre mondiale : enjeux d'un débat historiographique. Les causes de la Première Guerre Mondiale. Stanislas Jeannesson – Origines de la Première Guerre mondiale : enjeux d'un débat historiographique. Algérie-France: Macron au vitriol sur le "système algérien" – 24H Algérie – Infos – vi…. […]

Laisser un commentaire