L’Algérie ferme le robinet du GME et s’engage à assurer les besoins espagnols en gaz

0
L'Algérie ferme le robinet du GME et s'engage à assurer les besoins espagnols en gaz
DR
Google Actualites 24H Algerie

C’est officiel. L’Espagne ne recevra plus de gaz via le gazoduc Maghreb Europe (GME). L’Algérie, qui a décidé de fermer le robinet de ce gazoduc, s’engage à approvisionner la péninsule ibérique en gaz à travers le deuxième gazoduc le Medgaz qui relie Hassi R’mel au sud de l’Espagne directement.

Selon la troisième vice-présidente du gouvernement espagnole et ministre de la Transition écologique et du Défi démographique, Teresa Ribera en visite inopinée à Alger pour éclairer son Gouvernement sur ce qui se produira à partir du 1 novembre prochain, l’Algérie a rassuré son partenaire sur sa capacité à l’approvisionner de façon régulière.

Le GME c’est fini!

Dans une déclaration relayée par l’Agence de presse espagnole EFE, Mme Ribera, reçue par le ministre de l’Energie Mohamed Arkab, a indiqué que ce dernier lui a expliqué « comment se fera l’acheminement du gaz vers l’Espagne à travers Medgaz étant donné que la liaison contractuelle avec le gazoduc maghrébin expire le 31 octobre et comment le compléter par du gaz naturel liquéfié selon un calendrier que nous sera précisé incessamment pour s’assurer que tout fonctionne également de manière optimale et dans les meilleures conditions». 

Les Algériens, ajoute-t-elle, ont assuré que « tous les éléments techniques qui permettent de maximiser le transport à travers Medgaz ont été renforcés » et que les les techniciens Algériens étaient en contact avec leur homologues espagnols en charge de la réception de ce gaz pour éviter le moindre incident.

Pour sa part, M. Arkab a indiqué que « l’Algérie, à travers la compagnie Sonatrach, honorera ses engagements avec l’Espagne, relatifs à l’approvisionnement en gaz naturel et elle est prête à discuter des conditions de livraisons gazières supplémentaires ».

« Nous avons assuré au partenaire espagnol que nous sommes prêts à parler de quantités supplémentaires et de fixer un programme pour fournir toutes ces quantités en gaz », a-t-il souligné.

« Les partenaires espagnols ont été rassurés que l’Algérie fournira, dans le cadre des contrats conclus entre Sonatrach et les sociétés espagnoles, tous les approvisionnements prévus. Nous nous sommes engagés également à ce que toutes les livraisons se fassent à travers les installations se trouvant en Algérie, via le gazoduc Medgaz et les complexes de conversion de gaz », a précisé le ministre tout en évoquant, un projet d’extension de la capacité du Medgaz et ainsi que les capacités en GNL.

L’Algérie est le premier fournisseur de l’Espagne en gaz avec environ 40% de ses besoins globaux. A ce jour, L’Algérie alimentait l’Espagne via deux gazoducs: le GME, qui passe par le Maroc et le Medgaz, inauguré en 2011, qui relie directement les gisements algériens de Hassi R’mel à la ville d’Almeria.  

Article précédentCoronavirus: 79 nouveaux malades et 5 décès en Algérie
Article suivantMondial 2022: Djibouti-Algérie finalement au stade du Caire

Laisser un commentaire