Vaccins anti-covid: l’Algérie opte pour Spoutnik V

2
Selon le même responsable, il sera procédé en premier lieu, au stockage et à la conservation des vaccins au niveau de l'Institut Pasteur d'Alger, puis au choix d'un seul centre au niveau de chaque wilaya, lequel sera chargé de distribuer ces vaccins aux centres qui auront été préparés à effectuer l'opération de vaccination
Archives

Le vaccin anti-covid développé par les russes, Spoutnik V, sera le premier que se procurera l’Algérie. La décision a été prise ce mercredi 30 décembre 2020, à l’issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement  sous la présidence du premier ministre Abdelaziz Djerad.

Lors de cette réunion, le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a annoncé la signature d’un « contrat de gré à gré simple pour l’acquisition du vaccin contre la Covid-19 avec un laboratoire russe, et ce en concrétisation de la décision du président de la République d’entamer l’opération de vaccination à partir de janvier prochain », a expliqué le gouvernement.

L’Institut Pasteur a également entamé une « série de discussions avec la société russe qui produit le vaccin Spoutnik V, alors que des pourparlers se poursuivent avec d’autres parties étrangères ». L’Algérie pourrait ainsi acquérir d’autres types de vaccins.

Le vaccin Spoutnik a été homologué le 11 août, comme premier vaccin au monde mis au point contre le Covid-19, GamCovidVac, conçu par le Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou. Baptisé Spoutnik V, le vaccin est élaboré à partir de deux vecteurs d’adénovirus humains. Le 14 décembre, le Fonds russe d’investissements directs a déclaré que la troisième phase des essais permettait d’évaluer son efficacité à 91,4%.

Selon le site dédié, le coût d’une injection sera inférieur à 10 $ pour les marchés étrangers.

La semaine dernière, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, suivant les directives du président Abdelamdjid Tebboune, s’est réuni avec le comité scientifique chargé du suivi de l’épidémie de coronavirus, consacrée à l’examen des voies et moyens permettant l’acquisition du vaccin contre le Coronavirus (COVID-19). Une short-list de vaccins avait été établie par le comité.

Article précédentCoronavirus: 323 nouveaux cas et 6 décès en 24h
Article suivantHatem Ali, un agitateur d’idées qui a reconstitué la mémoire arabe

2 Commentaires

  1. […] L’Algérie avait annoncé le 30 décembre 2020 que son choix s’était porté sur le vacc… sans fermer pour autant la porte à l’éventualité de se procurer d’autres vaccins anticovid. Le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la Covid-19 a réaffirmé cette éventualité tout en précisant les procédures à suivre. […]

Laisser un commentaire