L’utilisation du bois sera interdite pour la construction des logements

0
L'utilisation du bois sera interdite pour la construction des logements
Google Actualites 24H Algerie

Plusieurs instructions ont été données par le président de la République Abdelmadjid Tebboune sur le secteur du bâtiment et de l’énergie.


Des instructions données lors du Conseil des ministres, réuni ce dimanche 21 novembre, durant lequel des exposés ont été présentés sur les secteurs de la transition énergétique.


Le chef de l’Etat a, selon un communiqué de la Présidence de la République, ordonné  l’interdiction de l’utilisation du bois dans les projets de réalisation de logements et son remplacement par du PVC, « afin de préserver la richesse forestière ».


Autre instruction : « Orienter progressivement le secteur du bâtiment et des travaux publics vers l’adoption de normes environnementales peu énergivores permettant d’éviter l’utilisation de matériaux nuisibles à l’environnement ».


Rationaliser la consommation locale du gaz naturel


Répondant aux alertes des experts Algériens en énergie, Tebboune a souligné l’importance de rationaliser la consommation locale du gaz naturel « en vue de préserver les ressources énergétiques, et augmenter les capacités d’exportation ».  Dans le même ordre d’idées, il a estimé nécessaire de coopérer avec les pays développés dans les recherches sur les techniques de généralisation de l’utilisation des énergies renouvelables.


Un délai ne dépassant pas trois mois est fixé pour la transition énergétique « par le recours à l’énergie solaire dans certains établissements et structures de l’Etat, notamment les secteurs de la santé et l’éducation ».


Les communes seront obligées d’utiliser l’énergie solaire dans l’éclairage public, « y compris au niveau des voies express et les zones montagneuses à l’instar des Aurès, l’Ouarsenis et Djurdjura ».


Selon la même source, le Haut conseil de l’énergie sera installé, « dans les meilleurs délais », pour lui confier les tâches de prospective et d’évaluation dans le domaine de « la transition énergétique ».


Redéfinition des critères relatifs à l’importation des chauffages


Le 8 mars 2020, le président Tebboune a, en Conseil des ministres, déjà évoqué la nécessité de  constituer « un Haut conseil de l’énergie composé des compétences nationales locales et celles établies à l’étranger ».


Par ailleurs, et face à la hausse de cas de décès par asphyxie en raison de chauffage défectueux, au niveau national, le chef de l’Etat, a exigé la redéfinition des critères relatifs à l’importation des chauffages à utilisation domestique « de manière à prendre en considération les normes de sécurité et la transition énergétique en cours ». Comme, il a demandé le lancement d’une campagne nationale « à titre gracieux » pour le contrôle des chauffages fonctionnant au gaz naturel « afin de protéger les vies de nos concitoyens ».


En 2020, selon un bilan établi par la Protection civile, 126 personnes sont décédées par asphyxie au monoxyde de carbone et plus de 2000 autres ont été secourues d’une mort certaine.


Chaque hiver, la Protection civile rappelle aux citoyens les consignes de sécurité à suivre pour protéger leurs vies.


Il s’agit, entre autres, de :  ventiler le logement lors de l’utilisation des appareils de chauffage, aérer pendant 10 minutes par jour, ne pas obstruer  les entrées et les sorties d’air du logement et ne pas se servir de tels appareils dans des pièces dépourvues d’aérations.

Article précédentNon remboursement des crédits ANSEJ : les jeunes exempts de poursuite judiciaires
Article suivantTennis: Maria Badache sacrée championne d’Afrique des U14

Laisser un commentaire