« Une création pour une respiration », l’initiative solidaire des artistes et artisans algériens

0
"Une création pour une respiration", l'initiative solidaires des artistes et artisans algériens

Les initiatives de solidarité pour venir en aide aux personnes atteintes de la covid-19 se poursuivent. Cette fois-ci, ce sont les artistes et artisans algériens qui apportent leur soutien à travers l’initiative « une création pour une respiration ».

Lancée vendredi, cette action solidaire consiste à mettre en vente, sur les réseaux sociaux, des produits d’art et d’artisanat, et dont les fonds récoltés participeront à une action solidaire.

« Une création pour une respiration » est à l’initiative de Lydia Ladjouzi, artiste peintre et organisatrice d’expositions culturelles depuis plusieurs années. « Une création une respiration » a rassemblé une centaine d’artistes et artisans qui ont fait don de leurs œuvres.

« Ces dernières semaines ont été terribles pour de nombreuses familles algériennes. Et nous avons tous été touché de prés ou de loin par les conséquences de la covid-19. Je voyais que beaucoup de personnes organisaient des collectes de dons au profit des malades ou pour venir en aide aux hôpitaux. J’ai donc voulu apporter mon aide moi aussi, en restant dans mon domaine. J’ai proposé à mon réseau d’artisans, avec qui je travaille depuis plusieurs années, de faire dons d’une de leurs créations qui sera vendue et la somme récoltée ira au profit des malades atteints de coronavirus. Ils ont immédiatement adhéré à l’initiative et la générosité était au rendez-vous », précise Lydia Ladjouzi.

À travers sa page Facebook « L’éclat de verre », Lydia Ladjouzi a lancé la vente des créations le vendredi 06 aout. La vente durera une semaine. Pour le lancement, elle précise qu’il y avait approximativement 125 créations. Elle ajoute que les tarifs sont préférentiels pour que chacun puisse s’offrir une belle chose et participer à une bonne action.

« L’acheteur potentiel trouvera sur la page Facebook les différentes œuvres de nos artistes et artisans. Il y a un descriptif qui accompagne chaque objet d’art avec le nom du créateur. Je serai également disponible pour d’autres informations supplémentaires. Chaque acheteur se fera livrer chez lui à Alger ou dans une autre wilaya. Si la personne souhaite récupérer son colis, ça sera sous rendez-vous au niveau de l’hôtel Sofitel » explique Lydia Ladjouzi.

Artistes peintre, sculpteurs, artisans bijoutier, dessinateurs, ils ont tous répondu favorablement à l’initiative « une création pour une respiration ».

Parmi les articles proposés, un karakou du styliste Redouane Zermane, brodée au fils d’or d’une valeur de 160.000 DA. Une miniature de la moto Harley Davidson en fer de l’artiste Mehdi Tafadjira proposée à 25000 DA. Des banquettes en fer forgé de l’artiste Dirocco du nord à 22000 Da .

Il y a également des luminaires, de la céramique, des bijoux, de la poterie…etc.

« Une création pour une respiration » ouvre les enchères

Une catégorie d’œuvres sera mise aux enchères, selon Lydia Ladjouzi. Il s’agit particulièrement des tableaux et autres œuvres dont le prix dépasse les 20.000 Da. La création ira au plus offrant. Celle-ci se déroulera aussi en ligne pour éviter tout rassemblement.

« Une création pour une respiration » sera clôturée vendredi prochain. La somme récoltée permettra d’initier une action ou appuyer une autre en cours.

« Tout dépendra de la somme récoltée. Si celle-ci est assez conséquente et nous permet d’initier une action, on le fera en repérant un établissement hospitalier qui a des difficultés et on essaiera de répondre aux besoins urgents. Sinon l’argent complètera l’action en cours d’une association », souligne Lydia Ladjouzi.

L’artiste souhaite que l’initiative « Une création une respiration », soit reprise, sous d’autres formes, pour que la situation sanitaire s’améliore.

« La crise sanitaire a énormément impacté la situation économique des artistes et artisans. Parmi les conséquences une baisse drastique des ventes et un manque d’expositions. Et sans ventes un artisan survit difficilement. Pourtant l’initiative a très bien été accueillie. Les artisans ont fait don de plusieurs créations. Ils se sentent tous impliqué et savent combien la solidarité est importante en ces temps difficiles. C’est pour cela que je souhaite que d’autres actions similaires soient initiés », conclut Lydia Ladjouzi.

LIRE AUSSI: Maghreb Emballage crée des lits en carton recyclables pour aider les hôpitaux

Article précédentCovid-19: réception de 5000 unités de concentrateurs d’oxygène à partir de mardi
Article suivantLa troisième vague ne s’essouffle pas, l’Algérie a déjà perdu 266 médecins

Laisser un commentaire