Tebboune: « ce qui s’est passé avec Internet ne nous honore pas »

1
Tebboune:
Tebboune: "ce qui s'est passé avec Internet ne nous honore pas"
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

Quelques jours après la fin des examens du baccalauréat, durant lesquels le réseau Internet a été coupé pour « prévenir de la triche », le président Abdelmadjid Tebboune s’est de nouveau prononcé sur la qualité de la connexion en Algérie. Dans un entretien accordé aux rédacteurs en chef du Soir d’Algérie et d’El Khabar, qui sera diffusé dans la soirée de ce dimanche 20 septembre 2020, M. Tebboune a exprimé sa colère « quant à ce qui s’est passé avec Internet », affirmant ne plus tolérer « tout ce qui fait obstacle aux intérêts du citoyen ».

Le président Tebboune n’a pas précisé de quel incident il s’agissait. Faisait-il référence à la coupure du réseau Internet durant les examens du baccalauréat, décidée, pour rappel, par les autorités ? Ou s’agit-il des perturbations enregistrées mercredi 19 août 2020, à l’issue desquelles le chef de l’Etat avait déjà ordonné « de mettre fin immédiatement et définitivement au problème du débit Internet » ?

Dans un passage diffusée par plusieurs chaines de télévision privées, M. Tebboun a déclaré que « ce qui s’est passé avec Internet ne nous honore pas. Je ne serai plus tolérants sur ces questions. Notre pays se dirige vers une économie numérique, un commerce et un paiement électronique. Nous ne pouvons pas utiliser ces technologies sans un réseau Internet fiable », a-t-il déclaré.

Le président a également cité les « bureaux de poste qui disent aux clients que le réseau Internet n’est pas opérationnel, créant de longues files d’attente ».

Le 19 août 2020, des internautes algériens ont enregistré plusieurs perturbations du réseaux ADSL et données mobiles. Trois jours plus tard, le fournisseur d’accès à Internet (FAI), Algérie Télécom, réagissait pour expliquer que ces perturbations étaient dues à un problème sur les réseau International. Une explication qui n’a pas convaincu les internautes.

Abdelmadjid Tebboune a ordonné, le lendemain, au ministre de la Poste et des télécommunications de régler « immédiatement et définitivement » le problème du débit Internet. Le 01 septembre, le ministère de la Poste et des Télécommunications a annoncé de nouvelles nominations à la tête des opérateurs Algérie Telecom et Mobilis ainsi qu’Algerie Poste.

Les Algériens faisaient face à de nouveaux problèmes du réseau Internet, cette fois-ci, lors des examens du baccalauréat. A ce sujet, aucune information officielle n’a été communiquée. Les autorités, contrairement à l’année dernière, n’ont pas diffusé un « calendrier de coupure ». Les opérateurs de téléphonie mobile, tout comme Algérie Télécom, n’ont également rien publié sur ces coupures.

Celles-ci ont suscité la colère des Algériens, notamment les professionnels du domaine, ou encore les opérateurs économiques dont le secteur nécessite une connexion au réseau Internet. Des établissements financiers, à l’image des banques ou de la poste, ont également été touchées par ces coupures.

Le Président Tebboune, a accordé, dans le cadre de ses rencontres périodiques régulières avec la presse nationale, une entrevue à des responsables de médias nationaux, lors de laquelle il a abordé nombre de questions nationales et régionales, indique un communiqué de la présidence de la République.

L’entrevue sera diffusée ce dimanche à 22H00 sur les chaînes nationales de la Télévision et de la Radio, précise la même source.

Article précédentL’Algérie ne normalisera pas, la Palestine « cause sacrée » – Tebboune
Article suivantTebboune instruit Arkab d’accélérer l’exploitation de plusieurs mines

1 commentaire

Laisser un commentaire