Tebboune met fin aux fonctions d’un conseiller pour n’avoir pas respecté « le devoir de réserve »

0
Journée nationale de la Mémoire : Tebboune évoque
Google Actualites 24H Algerie

Le président Abdelmadjid Tebboune a mis fin, ce mardi 19 avril, aux fonctions de son conseiller en charge des associations religieuses.


Selon un communiqué de la Présidence de la République, la décision du chef de l’Etat est motivée par le fait qu’Aissa Belakhdar, conseiller en charge des associations religieuses et des zaouia, n’ait pas respecté le « devoir de réserve », imposé à tout haut fonctionnaire de l’Etat pendant et après la fin de ses missions.


Aissa Belakhdar, ancien président de l’Association El Islah oua El Irchad, a été désigné conseiller à la présidence de la République en février 2020 et a été chargé, à partir de juillet de la même année, des associations religieuses en Algérie.


Aissa Belakhdar était à la tête d’un réseau d’associations caritatives appelé « Raha » et était président de l’association Djazair El Khir.


« Les associations religieuses et zaouias sont héritières légitimes de la référence religieuse nationale (modération) à travers les générations », a-t-il déclaré en octobre 2020 à Tiaret.


« Le président de la République compte sur les associations religieuses pour sensibiliser et renforcer l’esprit de patriotisme chez les jeunes et leur attachement à la religion et aux valeurs de l’Etat algérien qui a construit sa civilisation à travers les générations et les âges, » a-t-il ajouté.

Article précédentA Alger, Abdelhamid Dbeibah parle de « mesures dissuasives » contre ceux qui empêchent la production du pétrole en Libye
Article suivantONS: hausse de 4,5% de la production du secteur public en 2021

Laisser un commentaire