Tebboune: «Tout écart de la Déclaration du 1er Novembre serait un égarement»

0
L'état de santé du Président est
Archives

Le président Abdelmadjid Tebboune a rendu une nouvelle fois visite au siège du Ministère de la Défense nationale (MDN), à Alger, la troisième depuis son élection en décembre 2019. «Il s’agit de bonne tradition entre le chef suprême des forces armées et les cadres de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) », a-t-il déclaré, cité par l’APS.

Une visite qui intervient à la veille de « deux événements majeurs complémentaires pour la concrétisation de la construction de l’Algérie nouvelle en toute démocratie et liberté ». Le chef de l’État a évoqué le 66ème anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale et la date de la tenue du référendum populaire sur le projet de révision de la Constitution. 

« Le référendum du 1er novembre (2020) marque un retour au peuple qui est invité à faire entendre sa voix, librement et souverainement, pour exprimer sa conviction concernant les amendements constitutionnels qui, nous l’espérons, seront plébiscités par le peuple algérien, afin que nous puissions de concert asseoir les bases de l’Algérie nouvelle sous-tendue par deux piliers que sont la souveraineté nationale et une véritable concrétisation de la Justice sociale, conformément aux principes de la Déclaration du 1er Novembre (1954) et au message des Chouhada », a-t-il soutenu.

La constitutionnalisation de la Déclaration du 1er Novembre et de la société civile dérange, selon le chef de l’Etat, certaines parties. « Nous avons emprunté la bonne voie, car tout écart de la Déclaration du 1er Novembre serait un égarement. Nous devons demeurer fidèles au serment des chouhada qui ont payé de leur vie pour que vive ce pays », a appuyé le président de la République.

«Une armée connue par son professionnalisme»

Tebboune a évoqué l’importance de l’anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1 novembre 1954, duquel « nous nous imprégnons pour nourrir les valeurs de l’indépendance et de la puissance de l’État fort de ses institutions constitutionnelles, en tête desquelles l’Armée nationale populaire ». 

Il a ensuite rendu hommage à l’armée, « connue pour son professionnalisme et sa discipline ». « Elle est source de notre fierté et ses performances et victoires dans les domaines où elle n’a eu de cesse d’honorer notre pays aux plans militaire, technologique, économique, humain et professionnel, sont des exemples à méditer», a souligné le Président de la République, également chef suprême des forces armées.

« Digne héritière de l’ALN, l’ANP compte à son actif une grande expérience et des expertises acquises durant sa lutte, sans relâche, contre le terrorisme, à la lumière des conditions difficiles vécues par le passé », a-t-il ajouté.

Il a salué « le haut niveau » de formation dispensée « aux vaillants cadets de la nation dans diverses spécialités » et évoqué « l’interaction positive de l’ANP » avec les nouvelles donnes scientifiques et technologiques qui l’habilite à accomplir pleinement son devoir «à la hauteur de la confiance dont notre vaillant peuple l’a investie ».

Tebboune s’est engagé à poursuivre « la marche du développement global » enclenché par « la libération des initiatives économiques à tous les niveaux, en misant sur les jeunes en tant que pierre angulaire de l’économie du savoir et des start-up ». « Ces jeunes sont en quête d’une telle opportunité pour s’affirmer et laisser éclore les potentialités qu’ils ont démontrées durant la pandémie(de Covid 19) », a-t-il noté.

Une armée « capable d’arracher la décision au niveau régional »

Dans une allocution de bienvenue, le chef d’État-major de l’ANP, le général de corps d’armée, Said Chanegriha a, en s’adressant au président Tebboune, déclaré que les visites présidentielles au siège du MDN portent plusieurs significations et « reflètent, réellement, l’attention que vous ne cessez d’accorder à l’Armée Nationale Populaire et ses personnels depuis votre accession à la magistrature suprême ». 

« Le haut commandement de l’Armée a adopté, en application de vos orientations judicieuses, et suivant les exigences de cette nouvelle étape, une stratégie clairvoyante à l’effet de développer les capacités des différentes composantes de l’ANP), dans tous les domaines, armement, formation, organisation et infrastructures et ce, dans le cadre de l’action persévérante de concrétisation de nos ambitions légitimes, visant à édifier une armée forte et professionnelle, capable d’arracher la décision au niveau régional et l’imposer souverainement, en veillant à la garantie de la sécurisation et la protection de toutes nos frontières nationales et la sauvegarde de l’intégrité territoriale », a-t-il déclaré avant d’ajouter : « Une Armée digne de l’Algérie nouvelle et apte à relever les défis du 21e siècle (…) nous vous assurons Monsieur le président de la République que l’ANP, attachée à ses missions constitutionnelles, est toujours prête sous votre commandement à relever tous les défis et contrecarrer tous les projets hostiles à notre pays ». 

Selon le général Chanegriha, la prochaine échéance électorale ne sera pas un jour ordinaire, « mais certainement un autre jour où le peuple algérien triomphera, et verra le couronnement de son élan civilisationnel pacifique ». « Ce peuple authentique qui a pleinement conscience qu’il sera le seul artisan de ce rendez-vous, par sa participation massive à ce référendum, afin que cette participation soit une réponse catégorique et sans équivoque à tous ceux qui guettent et qui complotent contre notre pays », a-t-il déclaré. 

Article précédentTebboune: «En l’absence d’une solution consensuelle, la Libye court droit à une catastrophe»
Article suivantTamanrasset : le corps carbonisé d’une jeune femme découvert à Tahaggart-Ouest

Laisser un commentaire