Start-up: le Fonds de financement opérationnel dès la semaine prochaine

0
Illustration startup
Illustration startup

Le Fonds de financement des start-up sera opérationnel « à partir de la semaine prochaine », a indiqué lundi à Constantine le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie de la connaissance et des Start up, Yacine El-Mahdi Oualid.

« Ce Fonds, dédié aux start-up, permettra un financement en adéquation avec la nature et la demande des entreprises innovantes », a précisé le ministre délégué dans un point de presse en marge d’une visite de travail dans la wilaya.

Régi par des mécanismes de financement basés essentiellement sur « le capital risque », ce fonds, un mode de financement spécifique des jeunes entreprises innovantes de haute technologie, « traduit la volonté de l’Etat à investir dans l’énergie, les idées et les projets des jeunes au service de l’économie nationale, » a-t-il précisé.

Faisant état de l’existence d’environ 3.000 start-up à l’échelle nationale, Yacine El-Mahdi Oualid a indiqué que le nombre de ces entreprises sera revu à la hausse au fur et à mesure de l’activation des différentes dispositions d’organisation et d’accompagnement et autres facilitations prévues par l’Etat, dont notamment « la levée des contraintes bureaucratiques et l’allègement des charges fiscales. »

Faisant état de la création prochaine de « zones technologiques » dédiées aux Start-up, le ministre délégué a insisté sur l’importance de ce projet devant répondre à la préoccupation exprimée en matière de foncier et permettre « d’appuyer le climat d’innovation favorisant la compétitivité ».

Evoquant la question du cadre légal régissant l’activité des start-up, il a affirmé que l’Etat œuvre à organiser ce domaine « resté longtemps opaque » à travers la promulgation de textes et cadre réglementaires s’adaptant avec le profil spécifique des start-up et protégeant ses progrès.

A l’exposition sur les innovations scientifiques des jeunes, organisée à l’université Salah Boubnider (Constantine3), le ministre délégué s’est dit « impressionné » par la qualité des projets initiés notamment dans le domaine de la biotechnologie.

Au cours d’une rencontre avec les porteurs de projets innovants, tenue à la maison de la culture Malek-Haddad, et suite aux contraintes en rapport avec l’accès aux marchés publics soulevées par les intervenants, Yacine El-Mahdi Oualid a appelé les jeunes à se rapprocher de la cellule de médiation « pour davantage d’efficacité dans la prise en charge des préoccupations exprimées. »

Article précédentLiban: le gouvernement démissionne six jours après le drame
Article suivantNouria Kazdarli : La fleur du théâtre algérien

Laisser un commentaire