Vaccin Spoutnik V : contrats de production signés, des formations au profit de Saïdal prochainement

0
Vaccin Spoutnik V : des formations spécifiques pour Saïdal prochainement

Des formations au profit des effectifs de Saïdal qui seront chargés de produire le vaccin russe contre le coronavirus, Spoutnik V,  débuteront prochainement, a indiqué la PDG du groupe pharmaceutique public, Fatoum Akacem, dans un entretient accordé à l’Agence de presse algérienne (APS).

« Tout sera fait pour relever le défi d’être prêt à la date avancée par le ministre, à savoir septembre 2021», affirme la PDG de Saidal, concernant la production du vaccin Spoutnik V. Une production qui nécessite, selon elle, « des formations spécifiques, vu la délicatesse du domaine de la virologie.»

Les contrats de production de Spoutnik V ont été signés

Le vaccin contre le coronavirus sera produit dans l’usine Saidal de Constantine, rappelle Fatoum Akacem tout en expliquant le pourquoi de ce choix. « C’est cette usine  qui devait produire l’insuline en flacons et qui est prête techniquement, technologiquement et en termes de qualification. Il ne reste plus qu’à la mettre à niveau sur certains aspects liés à la spécificité du vaccin et les pourparlers sont engagés, dans ce sens, avec tous les fournisseurs d’équipements», assure la PDG du groupe pharmaceutique public, qui précise que «les contrats de confidentialités ont été signés autant que ceux de transferts de technologie».

Au début, rappelons-le, le Pr Sanhadji s’était déplacé à Constantine pour choisir une assiette foncière pour construire une usine pour la production du vaccin russe. Finalement les pouvoir publics, certainement pour gagner du temps, ont décidé, de transformer l’usine d’insuline en celle qui produire le vaccin russe.

Pas de fabrication en full process en première étape  

Toujours selon la PDG de Saidal, «le partenaire russe est très attentif aux besoins de Saidal et demande à chaque fois ce qui manque au groupe algérien pour pouvoir recevoir le vaccin».

La première responsable du Groupe précise que, dans une première phase, « le vaccin Spoutnik V ne sera pas produit en full process dès le mois de septembre prochain, mais Saidal sera en mesure de réaliser, à cette échéance, l’étape de répartition qui  est celle qui précède le conditionnement et qui constitue une partie importante du transfert de technologie.»

En démarrant la production par les étapes finales, l’objectif est de parer à l’urgence et à produire le plus rapidement possible le vaccin. «Saidal préfère réaliser l’étape trois et quatre, du processus de production, pour sortir le vaccin le plutôt possible. Les étapes une et deux seront enclenchées dans les meilleurs des cas, dans 12 à 18 mois. Un délais incompressible», précise Fatoum Akacem.

Article précédentBrahim Belkorichi, l’artiste qui « cartonne » en créant des œuvres écolo
Article suivantLe pétrole algérien gagne près de 3 dollars en mars

Laisser un commentaire