Sonatrach envisage de reprendre ses investissements en Libye

0
Sonatrach envisage de reprendre ses investissements en Libye
Sonatrach envisage de reprendre ses investissements en Libye

Sonatrach continue les investissements à l’étranger et se dote d’un plan sur quatre ans, a indiqué Toufik Hakkar, PDG de la compagnie, qui souligne que « les investissements en Libye reprendront avec l’amélioration de la situation sécuritaire ».


« Nous continuons à investir à l’étranger. En 2020, nous avons dépensé presque 2,3 millions de dollars en investissement surtout en exploration-production », a déclaré Toufik Hakkar, PDG de la Sonatrach, lors d’une conférence de presse, au siège de la compagnie à Alger, ce mardi 29 juin.

Reprise des investissements en Libye


Et de poursuivre : « Nous gérons des investissements au Niger et en Tunisie. Mais, les grands projets, qui consomment de l’investissement, ont trait au développement en Libye où nous avons fait six découvertes. Vous connaissez la situation en Libye. Avec l’amélioration de la situation sécuritaire, nous comptons reprendre les investissements en Libye ».


Sonatrach a, selon lui,  un plan d’investissements de 500 millions de dollars dans le secteur exploration-production. « Nous avons également un projet de pétrochimie en Turquie avec un investissement de 1,4 milliards de dollars. La participation de Sonatrach est de 34 % », a-t-il appuyé.


Sonatrach capable de répondre à une demande supplémentaire  en gaz de la part de l’Espagne

Toufik Hakkar a indiqué que la concession du passage du gazoduc Medgaz (Maghreb-Europe) par le territoire marocain arrive à échéance le 31 octobre 2021. « Les discussions entre toutes les parties concernées par ce pipe sont en cours. Aucune décision n’a été prise à ce jour. Depuis 2019, nous nous sommes préparés à tous les scénarios quelque soit la décision qui sera prise, elle n’aura aucune incidence sur les exportations gazières de Sonatrach », a-t-il précisé.


La compagnie algérienne est capable, selon lui,  de poursuivre l’approvisionnement de l’Espagne en gaz naturel à travers le gazoduc Medgaz et de répondre à d’éventuelles commandes supplémentaires du client espagnol.

Article précédentSonatrach installe un comité d’éthique, dix ans après sa création
Article suivantToufik Hakkar, PDG de Sonatrach : « nous allons continuer de soutenir le MCA »

Laisser un commentaire