Sonatrach et Eni signent des accords gaziers jusqu’en 2049

0
Sonatrach: hausse de 45% des exportations en hydrocarbures
Archives
Google Actualites 24H Algerie

Sonatrach et la compagnie italienne Eni ont signé, ce mercredi 1 juillet 2020, trois accords portant sur la commercialisation par le  groupe algérien, pour le compte des parties, du gaz sec issu des  périmètres Ourhoud 2 , Sif Fatima 2 et Zemlet El Arbi, d’un volume annuel de près de 1,5 milliard m3 et ce jusqu’à l’an 2049. Les trois périmètres sont situés dans le bassin de Berkine, à Hassi Messouad, dans la wilaya de Ouargla. « Un avenant au contrat de vente de gaz a été signé entre Sonatrach et Eni, fixant les conditions commerciales pour l’année gazière 2020-2021. Ledit contrat, datant de 1977, a été renouvelé en mai 2019 pour l’approvisionnement du marché italien pour une durée de 8 années fermes jusqu’en 2027, plus deux années optionnelles supplémentaires », précise Sonatrach dans un communiqué.

Claudio Descalzi, PDG d’Eni, s’est déplacé à Alger pour signer les accords avec Toufik Hakkar, PDG de Sonatrach. Lors de cette rencontre, les deux parties ont signé également un mémorandum d’entente pour « identifier les possibilités d’investir conjointement dans l’exploration et la production d’hydrocarbures en Algérie dans le cadre de la nouvelle loi sur les hydrocarbures » et pour « l’examen des opportunités d’exploration et de production à l’international ». « Cette rencontre confirme la volonté des deux parties à développer leur partenariat dans divers segments de l’industrie pétrolière et gazière ainsi que dans le domaine des énergies renouvelables. Des études pour la réalisation de nouveaux projets de centrales photovoltaïques à l’instar de celui réalisé au niveau du site de production de BRN (Bir Rebaa Nord), seront incessamment entamées », est-il souligné dans le communiqué. Sonatrach et ENI ont réalisé à BRN, une station d’énergie électrique photovoltaïque de 10 mégawatts et ont construit un gazoduc devant relier BRN aux installations de Menzel Ledjmet et dans le bassin de Berkine.

D’une longueur de 185 km, le gazoduc a une capacité de transport de 7 millions de standard mètres cubes de gaz par jour. « Le projet permettra l’exportation du gaz associé et le développement des champs gaziers des blocs de Berkine Nord, où le forage et les raccordements des quatre premiers puits ont été achevés, après une année seulement de l’entrée en vigueur des accords conclus en février 2019 », a précisé Sonatrach en mars 2020.Toufik Hakkar, qui a qualifié la relation avec Eni de stratégique, a exprimé sa volonté pour le renforcement de cette relation « à travers de nouveaux projets en Algérie et à l’international ».

Fin juin 2020, Sonatrach et le groupe français Total ont conclu un accord renouvelant pour une durée de trois années supplémentaires leur partenariat dans le domaine du gaz naturel liquéfié (GNL) permettant un approvisionnement du marché français en GNL algérien à hauteur de 2 millions de tonnes par an.

Article précédentTribunal d’Alger : 18 ans de prison ferme pour Ali Haddad, 12 ans pour Ouyahia et Sellal
Article suivantCour d’Alger : contrôle judiciaire confirmé pour Hakim Addad, report du procès en appel de Boumala au 20 septembre

Laisser un commentaire