Six cas de contamination par le variant indien détectés en Algérie

3
Six cas de contamination par le variant indien détectés en Algérie
Six cas de contamination par le variant indien détectés en Algérie

L’institut Pasteur d’Algérie (IPA) a annoncé ce lundi 03 mai 2021 avoir dépisté 06 cas de contamination par le variant indien du coronavirus en Algérie. L’IPa a également annoncé avoir détecté de nouveaux cas des variants britannique.

« Dans le cadre des activités de séquençage relatives à la surveillance des variants du virus SARS-CoV-2, menées par l’Institut Pasteur d’Algérie sur les prélèvements reçus des différentes wilayas du pays, il a été procédé ce jour 03 mai 2021, à la détection de 37 nouveaux cas du variant britannique (B.1.1.7) », annonce l’IPA.

23 nouveaux cas ont été détecté dans la wilaya d’Alger, 05 cas dans la wilaya de Blida, 03 cas dans la wilaya de Bejaia, 01 casdans la wilaya de Constantine, 01 casdans la wilaya de Médéa, 01 casdans la wilaya de Mila, 03 casdans la wilaya de M’sila. Le nombre total de cas confirmés du variant britannique, depuis le 25 février 2021, s’élève ainsi à 180 cas.

« Pour ce qui est du variant nigérian (B.1.525), aucun nouveau cas n’a été détecté à la date de rédaction de ce communiqué (Les recherches étant toujours en cours) », explique l’IPA.

Le variant indien détecté à Tipaza

Par ailleurs, il a été procédé pour la première fois à la détection de 06 cas du variant indien (B.1.617), dans la wilaya de Tipaza, annonce la même source, qui ne donne pas des détails sur la provenance de ce variant, sachant que les frontières algériennes sont toujours fermées.

« Rappelons que ce variant est classé par l’OMS comme « variant à suivre », après les variants dits « préoccupants », à savoir les variants Britannique, Sud-Africain et Brésilien », conclut l’IPA.

Le nombre total des cas de contaminations par les variants du coronavirus s’élève ainsi à 416 contaminations (180 cas du variant britannique, 230 cas du variant nigérian et 06 cas du variant indien).

L’apparition des variants du coronavirus suscitait déjà l’inquiétude des spécialistes en Algérie. L’apprition du variant indien, qualifié comme étant « le plus contagieux », accroîtrait leurs cris de détresse, eux qui tirent déjà la sonnette d’alarme quant à une troisième vague de l’épidémie. L’apparition du variant indien intervient au moment où le bilan du coronavirus, qui évolue en dents de scie, enregistre une tendance haussière.

Le variant indien du coronavirus, soupçonné d’avoir plongé l’Inde dans une crise sanitaire majeure, a été détecté dans « au moins 17 pays », avait annoncé la semaine passée l’OMS.

Selon l’OMS, le variant B.1.617, plus communément appelé variant indien du fait de sa première occurrence en Inde, a été détecté dans plus de 1.200 séquences de génome, dans « au moins 17 pays ». « La plupart des séquences téléchargées sur la base de données GISAID viennent d’Inde, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de Singapour », a déclaré l’OMS dans son compte-rendu hebdomadaire sur la pandémie.

« A la lumière de l’apparition de ces différents variants, nous invitons nos chers concitoyens à observer de la manière la plus stricte, les règles de base énoncées dans le protocole sanitaire (Port du masque de protection, distanciation physique, lavage fréquent des mains) qui représentent dans ces circonstances, la seule garantie pour freiner la propagation de ce virus et éviter plus de contaminations », conclut l’IPA.

Article précédentLes petites mains de l’association « Trisomie Aldjazair », confectionnent des sacs pour un projet solidaire
Article suivantMarche des pompiers: 230 agents suspendus et poursuivis en justice

3 Commentaires

Laisser un commentaire