Le salon national du livre en mars à Alger

0
Le salon national du livre en mars à Alger
Le salon national du livre en mars à Alger

L’Organisation nationale des éditeurs de livres (ONEL) a annoncé, sur sa page Facebook, l’organisation du salon national du livre du 11 au 20 mars, au pavillon central du Palais des expositions (Safex).

L’Organisation nationale des éditeurs de livres a été créée en 2014. Elle réunit près d’une cinquantaine d’éditeurs, professionnels des librairies et de la vente du livre. L’ONEL a organisé deux éditions du salon internationales de l’industrie du livre, le « Bookprod ».

LIRE AUSSI : Saïd Hannachi de éditeur Media-Plus: «Le livre ne se vend plus comme avant»

Selon les organisateurs, le salon vient redynamiser la vie culturelle. Cette initiative contribuera à la reprise de l’activité économique du secteur qui souffre d’une longe récession qui a conduit des acteurs du secteur à suspendre leurs activités, indique le communiqué.

Des dizaines d’éditeurs de livres, viendront de Sétif, Oran, Batna, Béjaia, Blida, Alger, Tizi Ouzou, Médéa, Constantine, pour prendre part au salon. Des rencontres et débat avec les auteurs et éditeurs sont également prévues.

LIRE AUSSI : Dalila Nadjem: «Nous demandons que les bibliothèques fassent des acquisitions de livres édités en Algérie»

L’Organisation nationale des éditeurs de livres (ONEL) communiquera prochainement le programme.

Le président de l’ONEL, Mustapha Kallab, avait suggéré en octobre l’organisation de onze salons nationaux réparties équitablement sur plusieurs régions du pays. 

Avec le Syndicat national des éditeurs de livres (SNEL), l’ONEL a rencontré des responsables du ministère de la Culture en juin 2020, et a proposé au ministère d’activer les fonds d’aide à la création qui sont gelés depuis 2015. L’ONEL a également proposer que les éditeurs accèdent à des crédits bancaires sans marge bénéficiaire avec des délais avantageux de remboursement.

Pour rappel la 25ème édition du Salon international du livre d’Alger (SILA) a été annulé en raison de la situation sanitaire, cequi a contraint beaucoup d’éditeurs a reporté la publication de nouveaux ouvrages.

LIRE AUSSI: « Nadji Mega bookstore » ouvre à Hussein-Dey et veut susciter « l’envie de lire »

Article précédentLe syndicat des magistrats qualifie de « clownesque » le comportement des avocats à la Cour de Blida
Article suivantLancement de la plateforme numérique pour les demandes d’autorisations de sortie

Laisser un commentaire