Said Djabelkhir condamné à trois ans de prison ferme

1
Le tribunal de Sidi M'hamed a condamné ce 22 avril, l’universitaire et chercheur Saïd Djabelkhir à trois ans de prison ferme
Google Actualites 24H Algerie

Le tribunal de Sidi M’hamed a condamné ce 22 avril, l’universitaire et chercheur Saïd Djabelkhir à trois ans de prison ferme et 50 000da d’amende. Le chercheur était poursuivi pour offense à l’Islam.

Lors de son procès le 01 avril dernier, le procureur avait exigé « l’application de la loi » alors que la partie adverse avait pesé de tout son poids pour prouver que l’accusé est « un apostat » et qu’il « portait atteinte aux préceptes de l’islam ».

Said Djabelkhir se défend de l’offense supposée

Pour Rappel, sept avocats et un enseignant universitaire ont déposé plainte contre l’universitaire pour « offense aux préceptes de l’islam ». Le procès, prévu initialement le 25 février 2021, a eu lieu le 01 avril 2021. Il a été émaillé de déclarations inaccoutumées de la part des avocats de la partie civile.

Said Djabelkhir a rejeté les accusations portées contre lui, affirmant que ses publications sur Facebook ne constituaient pas une offense à l’Islam. Il a affirmé que ses commentaires reposaient sur des « recherches qu’il avait fait sur les livres de la tradition prophétique (Sunna) et de la Charia ».

Said Djabelkheir, âgé de 53 ans, est diplômé en sciences islamiques, auteur de deux ouvrages traitant de la religion. Il estimé être « accusé par des personnes qui n’ont aucune compétence en matière de religion ».

L’accusé condamné à trois ans ferme sans mandat de dépôt fera appel de ce verdict.

Article précédentLa Super Ligue se déballonne, le foot européen reprend son souffle
Article suivantVariants du coronavirus: 166 nouveaux cas de contamination en Algérie

1 commentaire

Laisser un commentaire