Rival de Trump, qui est Joe Biden ?

0
Rival de Trump, qui est Joe Biden ?
DR

Joseph Robinette Biden ou Joe Biden est le rival de Donald Trump aux élections présidentielles américaines.Natif de Scranton, en Pennsylvanie, d’une famille catholique irlandaise, Joe Biden, 77 ans, est resté 35 ans sénateur fédéral de Delaware où sa famille est venue s’installer au début des années 1950.

Diplômé en sciences politiques et en droit des universités de Delaware et de Syracuse, il a dirigé pendant huit ans, entre 2001 et 2009, le Comité des Affaires Étrangères du Sénat, après avoir présidé le Comité Judiciaire. A deux reprises, en 1988 et 2008, il échoue aux primaires démocrates pour les élections présidentielles.

Représentant l’aile droite du Parti démocrate et colistier de Barack Obama en 2008 en 2012, il est élu vice-président des États-Unis. Barack Obama dit apprécier «la résilience et l’empathie » de Biden, « née de nombreuses batailles et de tant de chagrins ». Joe Biden a perdu son épouse Neilia Hunter et sa fille Christina dans un accident de voiture en décembre 1972. Son fils aîné Beau Biden est décédé d’un cancer en 2015. Procureur général à Delaware, entre 2006 et 2010, Beau Biden a servi lors de l’invasion américaine de l’Irak en tant que militaire en 2003. Avocat, Hunter Biden, son second fils, siège dans le conseil d’administration d’une société de gaz d’Ukraine. Joe Biden a eu une fille, Ashley, née en 1981 d’un second mariage avec Jill Tracy Jacobs, enseignante.

Santé fragile

La perte brutale de son fils Beau, amène Biden à renoncer à la course à la Maison-Blanche en 2016, laissant la voie à Hillary Clinton. En 2020, Biden, soutenu par Obama, remporte les primaires démocrates pour affronter Donald Trump du parti Républicain. Joe Biden choisit Kamala Harris, 56 ans, pour la vice-présidence.

De mère indienne et de père jamaïcain, Kamala Harris est la première femme noire à briguer la vice-présidence et pourrait même devenir la première femme à diriger les États-Unis, selon les médias américains qui évoquent « la santé très fragile » de Joe Biden. Le candidat démocrate souffre d’arythmie cardiaque et d’hyperlipémie (taux élevé de graisse dans le sang ). Son médecin, Kevin O’Connor a déclaré que Biden est en « bonne santé » et est apte à « assumer les devoirs de la présidence ». « Joe Biden sera flingué au bout de trois semaines de présidence et Kamala Harris prendra la suite », a déclaré Donald Trump dans un meeting au Michigan suscitant un débat vif.

Trump qualifie son rival de « Joe l’endormi » et ne manque pas de l’attaquer sur sa forme physique. Les partisans du président sortant évoquent souvent « le peu de contact » qu’a Biden avec ses électeurs, contrairement à Trump qui a toujours minimisé les risques sanitaires liés à la Covid-19. « Sénile vieillard » écrivent les soutiens de Trump sur les réseaux sociaux. Dans ses interventions publiques, Joe Biden hésite à terminer ses phrases. Dans une course électorale serrée, les signes d’égarement dans un discours sont souvent mortels.

Doublement du salaire minimum

Joe Biden, qui refuse d’être « un candidat pitoyable » et qui n’use pas d’un ton agressif, veut « un retour à la normale » aux États-Unis après un passage de Donald Trump à la Maison-Blanche qualifié de catastrophique.

Soutenu également par la gauche du Parti Démocrate, Joe Biden, qui adopte un discours centriste, n’arrive pas à faire oublier qu’il était favorable à l’engagement militaire en Irak en 2003 puisqu’il a voté au Sénat.

Soutenant les classes ouvrières et moyennes, Joe Biden propose de doubler le salaire minimum fédéral pour passer à 15 dollars l’heure, soit 3600 dollars le mois. Il envisage d’augmenter les impôts pour les plus fortunés pour récupérer, sur dix ans, près de 4000 milliards de dollars. La taxe sur le capital passera de 23,8 à 39 % sur les revenus de plus d’un million de dollars. Les plus-values boursières ne seront pas taxées alors que les firmes qui réalisent des profits à l’étranger doivent verser le double de la taxe actuelle, 21 %. Il entend changer le financement du système de santé et de retraite en faisant augmenter la part de contribution des plus forts revenus. Et, il promet de renforcer les aides sociales pour financer les études.

Pour contrer les effets de la Covid-19, Joe Biden programme de constituer un grand stocks de vaccins, mobiliser plus de 100.000 infirmiers et médecins et lancer un dépistage massif aux États-Unis. Il envisage de consacrer 2000 milliards de dollars à la lutte contre le réchauffement climatique durant dix ans avec un plan de rénovation du parc immobilier. 

Article précédentPétrole: le panier de l’Opep à près de 36 dollars ce début de semaine
Article suivantGrippe saisonnière: la vaccination « impérative » pour les personnes à risque

Laisser un commentaire