Révision des listes électorales en prévision des Législatives de juin

0
Révision des listes électorales en prévision des Législatives de juin

Une révision exceptionnelle des listes électorales en prévision des Législatives annoncées pour le 12 juin aura lieu entre le 16 et le 23 mars prochain.

C’est ce que prévoit le décret présidentiel portant convocation du corps électoral, en vue de l’élection des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), prévue le 12 juin prochain. Le décret 21-96 du 27 Rajab 1442 correspondant au 11 mars 2021 publié dans le dernier numéro du Journal officiel (JO), porte convocation du corps électoral pour le samedi 12 juin 2021.

Le texte décrète, à cet effet, « une révision exceptionnelle des listes électorales est ouverte, à compter du mardi 16 mars 2021, elle est clôturée le mardi 23 mars 2021 ».

Révision exceptionnelle des listes électorales du 16 au 23 mars

Le 11 mars, le chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune a signé le décret présidentiel portant convocation du corps électoral en vue de l’élection des membres de l’APN, quelque jours après l’annonce de la dissolution de la chambre basse du parlement.

Le chef de l’Etat «a également signé hier 26 Rajab 1442, correspondant au 10 mars 2021, l’ordonnance 21-01 portant loi organique relative au régime électoral».

15 chefs de partis reçus par Tebboune

Le chef de l’Etat a reçu depuis son retour au pays 15 chefs de partis. Il a reçu le jeudi 04 mars 2021 trois chefs de partis politiques, qui sont Tayeb Zitouni, Secrétaire Général du Rassemblement National pour la Démocratie (RND), Abdelkader Saâdi, président par intérim de Talaia El Hourriat et Kamal Bensalem du Parti du Renouveau Algérien (PRA).

Le 13 février 2021, au lendemain de son retour d’Allemagne, le président Tebboune a reçu Soufiane Djilali de Jil Jadid, Abdelkader Bengrina du mouvement El Bina et Abdelaziz Belaïd du Front el Moustakbal.

Le lendemain, il a reçu les présidents du mouvement El Islah, Filali Gouini, du chef du MSP (Mouvement de la société pour la paix), Abderrezak Makri, du premier secrétaire du FFS (Front des forces socialistes) Youcef Aouichiche et Hakim Belahcel, membre de l’instance présidentielle.

Après ces rencontres, le chef de l’Etat s’est adressé à la nation pour annoncé la dissolution du Parlement et la tenue d’élections législatives anticipées.

Article précédentNovavax confirme l’efficacité de son vaccin contre le Covid-19
Article suivantPétrole: le baril de Brent frôle les 70 dollars

Laisser un commentaire