Reprises des compétitions: la FAF tranchera le 15 juillet

0
La reprise des compétitions Objet de litige entre la FAF et le MJS
DR

La Fédération algérienne de football (FAF) tranchera ce 15 juillet la houleuse question de la reprises des compétitions footbalistiques. Le Bureau exécutif de la FAF se réunira mercredi prochain « pour prendre des décisions importantes quant à la reprise de l’activité footballistique », suspendue depuis le 16 mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19), a annoncé l’instance fédérale sur son site officiel.

La décision a été prise le 8 juillet à l’issue d’une réunion tenue par le président de la FAF Kheïreddine Zetchi, en présence notamment du président de la Ligue nationale de football amateur (LNFA) Ali Malek.

« Après avoir examiné la situation actuelle du football amateur, il a été décidé de tenir une réunion du bureau fédéral le mercredi 15 juillet 2020, en présence des présidents de Ligues, sur la base des décisions que prendront les pouvoirs publics en ce qui concerne la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 après l’échéance du 13 du même mois », précise la FAF dans un communiqué.

Le Bureau exécutif de la FAF, réuni le 30 juin, avait maintenu sa position adoptée initialement en faveur de la reprise de la saison footballistique 2019-2020, en cas d’accord des pouvoirs publics.

Elle consiste à poursuivre le reste de la saison 2019-2020 des Ligues 1 et 2 sur une période de 8 semaines, après une période de préparation de 5 à 6 semaines, quelle que soit la date qui sera arrêtée par les pouvoirs publics.

Côté des scientifique cette décision est tout simplement irréfléchie. Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du nouveau coronavirus (COVID-19), a réitéré à maintes reprises, son opposition à la reprise des championnats de football, refusant de faire courir aux joueurs « un risque inutile ».

« C’est un constat de fait avéré.  En tant que membre du Comité scientifique, appelé à lutter contre le COVID-19, nous avons été saisi par les médecins de clubs et médecins fédéraux. La situation épidémiologique actuelle ne prête pas encore à des rassemblements collectifs des joueurs. Il n’est pas encore le moment de penser à une reprise totale des activités sportives, ça fait courir un risque inutile à tout le monde. Donc, sur le plan sanitaire, la reprise de la compétition n’est pas possible », a-t-il indiqué dernièrement sur les ondes de la radio nationale.

Nous espérons préserver la vie humaine. Il ne sera jamais trop tard de reprendre les compétitions. Le dernier mot reviendra au ministère de la jeunesse et des sports (MJS), c’est le seul décideur. Patienter un mois de plus, pourvu qu’on sortent de cette crise, nous épargnera des vies humaines », a-t-il ajouté.

Article précédentHamza Bounoua illumine Alger avec des «Lettres du Paradis»
Article suivantCoronavirus: début du reconfinement à Melbourne, trois millions de cas aux Etats-Unis

Laisser un commentaire