Décès de Réda Hamiani, ancien ministre et chef du FCE

0
Décès de Réda Hamiani, ancien ministre et chef du FCE

L’homme d’affaires et ancien ministre chargé de la PME, Réda Hamiani est décédé ce 27 mars.

Né en 1944 à Mostaganem, Réda Hamiani, économiste de formation, a été tout d’abord un enseignant universitaire avant de se consacrer avec son frère à la promotion de leur usine textile créée par leur père. En 1969,  la célèbre marque de chemises algériennes Redman, voit le jour.

En octobre 1992 ministre délégué chargé de la petite et moyenne entreprise dans le gouvernement de feu Belaïd Abdesslam.

Il est reconduit dans le Gouvernement de feu Reda Malek en 1993 avec le même portefeuille. Dans les deux Gouvernement de Mokdad Sifi, il aura un ministère à part entière avec les mêmes charges.

Réda Hamiani booste l’organisation patronale

Dès la fin 99, il se consacre totalement aux groupe familial auquel il donne un nouvel essor avec  l’intégration de nouvelles activités dans le segment de l’importation et devient ainsi le représentant de plusieurs marques pharmaceutiques, agroalimentaires et automobiles.

En 2006, il prend la tête de l’organisation patronale le FCE qu’il dirigera jusqu’à 2014 où il sera contraint de la céder au patron de l’UTRHB.

En juin 2014, Réda Hamiani, alors président du FCE explique à la presse les conditions de soutien de l’organisation patronale au quatrième mandat de Abdelaziz Bouteflika. Il relate le forcing de certains membres pour pousser l’association à jouer un rôle politique et l’organisation d’un vote à main levée pour imposer ce choix.

Deux mois plus tard, il démissionne de son poste. A son départ, le FCE comptait 663 entreprises adhérentes et cumulaient un chiffre d’affaires de plus de 15 milliards de dollars. Il revendiquait aussi l’emploi de 164 177 salariés.

Article précédentLa Suisse veut faciliter le renvoi des Algériens illégalement établis sur son territoire
Article suivantCoronavirus: 93 nouveaux cas confirmés et 3 décès ces dernières 24h en Algérie

Laisser un commentaire