Le processus de récupération des fonds détournés « en attente de jugements définitifs »

0
Le processus de récupération des fonds détournés
Le processus de récupération des fonds détournés "en attente de jugements finaux"

Le président Abdelmadjid Tebboune a abordé, lors de son entrevue avec des patrons de presse ce dimanche 04 avril 2021, diffusé à l’ENTV, la récupération des fonds détournés. Il a réitéré sa promesse de « les récupérer », affirmant que cette procédure dépend de l’émissions de jugements définitifs dans les affaires de corruption en cours.

Le Chef de l’Etat a confirmé l’information dévoilée par l’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar Daoud, dans une interview accordée à l’Expression. Il a évoqué 44 propriétés immobilières récupérées dans l’Hexagone, « dont des châteaux et des appartements luxueux », a-t-il indiqué.

Lors de son entrevue, il a aussi fait annoncé « de bonnes nouvelles » ce mois-ci en matière de récupération des fonds détournés, réitérant sa promesse en la matière.

Il a aussi indiqué qu’il attendait « les décisions définitives de justice ». La majorité des affaires sont au niveau de la Cour suprême suite à des appels des principaux accusés.

Les pays européens prêts à collaborer pour la récupération des fonds détournés

M. Tebboune a affirmé ensuite que « tous les pays européens, y compris la Suisse, sont prêts à collaborer avec l’Algérie pour récupérer les fonds détournés. Il rappelle que des entreprises européennes sont elles-mêmes impliquées dans des affaires de corruption et de la sur-facturation.

« La récupération des fonds pillés est un devoir et un engagement que j’ai pris devant le peuple algérien » durant la campagne électorale, avait déclaré M. Tebboune dès son élection à la tête de la Présidence algérienne.

L’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar Daoud a fait savoir que 46 propriétés ont été récupérées tandis qu’un dossier sur la situation a été transmis au président Abdelmadjid Tebboune.

« J’ai remis, il y a quelques jours au président de la République un dossier sur la situation de tous les biens immobiliers de l’Algérie en France », a fait savoir l’ambassadeur d’Algérie en France. « L’ambassade a lancé une opération qui a permis de récupérer des châteaux, des bâtisses et autres grands domaines ».

Mohamed-Antar Daoud fait état de 46 propriétés « qui doivent faire l’objet d’une prise en charge efficiente ».

Article précédentDéchéance de la nationalité: Tebboune annonce le retrait de l’avant-projet de loi
Article suivantSahara Occidental, Libye, Niger … Tebboune aborde les questions régionales

Laisser un commentaire