Ramtane Lamamra est de retour, Belkacem Zeghmati quitte le gouvernement

3
Ramtane Lamamra est de retour, Belkacem Zeghmati quitte le gouvernement
Ramtane Lamamra est de retour, Belkacem Zeghmati quitte le gouvernement

Ramtane Lamamra reprend le poste du ministre des Affaires étrangères. Belkacem Zeghmati quitte le poste du ministre de la Justice. Le FLN, le RND et le Front El Moustakbel entrent au gouvernement de nouveau.


La liste du gouvernement Aimene Benabderrahmane a été dévoilée, ce mercredi 7 juillet 2021, à moins de vingt quatre heures de l’installation de la nouvelle chambre basse du Parlement.

Sabri Boukadoum remplacé par Ramtane Lamamra


Sabri Boukadoum n’est plus ministre des Affaires étrangères, remplacé par Ramtane Lamamra, qui était à ce poste avant la démission d’Abdelaziz Bouteflika en avril 2019.


Il a occupé ce poste entre 2013 et 2017, après avoir été pendant cinq ans commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine.

Abderrachid Tabi remplace Belkacem Zeghmati au ministère de la Justice. Il était premier président de la Cour suprême, installé en juin 2019.

Diplômé de l’Ecole national d’Administration (ENA), Abderrachid Tabi,  61 ans, a occupé le poste directeur du personnel de rééducation au ministère de la Justice et de procureur général près les Cours d’Oum El Bouaghi et de Bouira.


Belkacem Zeghmati, qui a dirigé les premières opérations anti corruption, après le départ d’Abdelaziz Bouteflika, n’est donc plus ministre de la Justice. Son maintien était pourtant sur toutes les langues ces derniers jours à Alger.


Beldjoud et Arkab restent à leurs postes

Kamel Beldjoud reste au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire. Idem pour Abdelbaki Benziane au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et Mohamed Arkab au ministère de l’Energie.
Par contre, Chems Eddine Chitour, qui a tenté de défendre l’option du nouveau modèle énergétique algérien basé sur les énergies renouvelables, ne fait plus partie du gouvernement. Le ministère de la Transition énergétique et des Énergies renouvelables sera dirigé par Ziane Ben Attou, médecin de formation, représentant du Front El Moustakbal.


Ammar Belhimer maintenu

Ammar Belhimer, entré dans le premier gouvernement Abdelaziz Djerad, en janvier 2020, garde son poste au ministère de la Communication.


Yacine Hamadi, secrétaire général du ministère du Tourisme et de l’Artisanat,  est désigné nouveau ministre de Tourisme, en remplacement  de Mohamed Ali Boughazi, resté quelque mois seulement à la tête du secteur. Actuel président du Conseil d’administration de SEAAL, Karim Hasni est nommé Ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique.


Au nom du FLN, Samia Moualfi rejoint également le gouvernement pour occuper le poste de ministère de l’Environnement, dirigé pendant quelques mois aussi par Dalila Boudjemaa. Ex-députée du RND,  Wafa Chaâlal remplace Malika Bendouda, au ministère de la Culture et des Arts.


En tout, quatre femmes sont nommées ministres.

Article précédentTebboune nomme le nouveau gouvernement
Article suivantJeux olympiques: à deux semaines du début des JO, le Japon va déclarer l’état d’urgence sanitaire à Tokyo

3 Commentaires

Laisser un commentaire