PT: un vote révocatoire confirme Louisa Hanoune et son bureau politique

0
Le parti des travailleurs a organisé aujourd'hui un vote révocatoire pour renouveler la confiance en la secrétaire générale du parti, Mme Louisa Hanoune et son bureau politique
Formation en marketing digital - Mojo CreaLab

Le parti des travailleurs a organisé aujourd’hui, 06 avril, un vote révocatoire pour renouveler la confiance en la secrétaire générale du parti, Mme Louisa Hanoune et son bureau politique.

Une première dans les annales des partis politiques algériens. Le comité central du parti des travailleurs, en présence d’un huissier de justice, a acté un vote révocatoire confirmant ainsi la légitimité de la direction actuelle du parti. Au terme du vote, la secrétaire générale du parti et son bureau politique soumettaient leurs mandats à un vote public à main levée des membres du comité central de leur formation politique.Louisa Hanoune a déclaré que le Parti des Travailleurs « est aujourd’hui plus jamais engagé dans le combat démocratique et la défense des droits des classes ouvrières. »

Louisa Hanoune n’a pas omis de remercier les militants du parti mais surtout tous les Algériens et Algériennes qui avaient témoigné « leur soutien au parti et à la tentative avortée de sa déstabilisation. »

La riposte politique du PT organisée méthodiquement depuis le 03 avril bat, ainsi, en brèche « le putsch » organisé samedi dernier à Alger et qui a vu l’élection de Mounir Nasri secrétaire général par intérim. Lequel a déclaré vouloir redresser la « trajectoire » du parti.

Le PT avait alors affirmé qu’il s’agissait d’une opération totalement étrangère au parti, lequel faut-il rappeler a décidé de ne pas prendre part aux prochaines Législatives. Mme Hanoune avait même qualifié les réunis de Mazafran de « ramassis » prétendant « être soutenus » par certaines parties et disposant de «garanties» de légalisation de l’Intérieur avec promesse d’un «quota considérable».

Louisa Hanoune, secrétaire générale du parti a rappelé qu’elle avait pourtant mis en grade contre cette tentative de putsch en marche mercredi dernier quand le ministère de l’Intérieur a délivré une autorisation de réunion publique à des exclus du parti pour tenir leur réunion à l’hotel Mazafran à Alger.

Article précédentClassée 72e, l’Algérie mauvais élève de l’environnement
Article suivantAutorisation de sortie du territoire: désarroi de citoyens, mutisme du ministère

Laisser un commentaire