Président du parlement libyen : « La Libye a besoin de l’Algérie en toutes circonstances »

1
Président du parlement libyen :

Aguila Salah, président du Parlement libyen, en visite à Alger, a  déclaré que la Libye a besoin du soutien de l’Algérie pour sortir de sa crise.
« Nous avons besoin de notre voisine l’Algérie en toutes circonstances, nous sommes en contact avec l’Algérie dont nous n’oublions jamais les positions en notre faveur durant les circonstances difficiles traversées par la Libye », a déclaré à la presse, ce samedi 9 octobre, Aguila Salah, président de la Chambre des Représentants (Parlement établi à Tobrouk), à son arrivée à l’aéroport international d’Alger, pour une deuxième visite en Algérie en moins de 18 mois, à l’invitation de Brahim Boughali, président de l’APN.


Il a rappelé que l’Algérie et la Libye ont des relations historiques liées notamment à la lutte contre la colonisation française en évoquant la récente commémoration du 64ème anniversaire de la bataille d’Issine.


La bataille d’Issine s’est déroulée entre le 3 et le 5 octobre 1957 aux frontières algéro-libyennes. « Cette bataille a montré à tous le degré de cohésion des peuples algérien et libyen dans la lutte contre la France coloniale et son armée, dans une épopée où s’est mêlé le sang des deux peuples frères, se soldant par la victoire de l’Armée de libération nationale(ALN) », a souligné Laïd Rebika, ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, lors d’une cérémonie à Alger le 6 octobre 2021.


Selon lui, la bataille d’Issine était « une étape cruciale » ayant permis l’ouverture d’un front stratégique au sud du pays, avec pour objectif de desserrer l’étau sur les régions du nord, « aggravé par la mise en place des lignes Challe et Morice de sinistre mémoire ».

« Une crise qui tire à sa fin »

« La Libye compte sur le soutien du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune et du peuple algérien pour sortir de sa crise qui tire à sa fin », a noté Aguila Salah.


Un processus politique est en cours consistant en la tenu d’élections le 24 décembre 2021 pour mettre fin à une crise politique et sécuritaire qui a duré plus de dix ans. Les élections, soutenues par l’Algérie et par la communauté internationale, doivent permettre de doter la Libye d’institutions légitimes pouvant mener les réformes et protéger l’unité territoriale du pays.
Après une audience au siège de l’APN avec Brahim Boughali, Aguila Salah a insisté sur la question de la sortie des mercenaires et des militaires étrangers de la Libye pour permettre la poursuite du processus politique en cours.


Un processus fortement appuyé par les pays du voisinage libyen (Algérie, Tunisie, Soudan, Egypte, Tchad). Réuni à Alger, fin août 2021, les pays du voisinage libyen ont insisté sur la nécessité de respecter la date de la tenue des élections et de préparer tous les instruments juridiques pour sa réussite.

Article précédentCoronavirus: 102 nouveaux contaminés et 4 décès en 24h
Article suivantVaccination en Algérie: plus de 10 millions de personnes ont reçu la première dose

1 commentaire

  1. La Libye est un vaste territoire (1.750.000 km2, soit trois fois la France mais aujourd’hui la Libye est divisée en deux, avec deux gouvernements rivaux. L’un mis en place par une coalition de milices, Fajr Libya, qui s’est emparée de la capitale Tripoli à l’été 2014. L’autre, reconnu et soutenu par la communauté internationale, c’est-à-dire par les grandes puissances occidentales principalement, s’est exilé à Tobrouk, dans l’est du pays, et contrôle la majeure portion du territoire à l’exception de la grande région de Tripoli et c’est le président de ce parlement qui est à Alger.
    Les libyens doivent comprendre qu’un espace pareil doit être organisé en régions autonomes , une espèce de fédéralisme .
    La défense nationale doit être centralisée à Tripoli , la capitale, ainsi que les affaires étrangères du pays mais tout le reste ( agriculture , éducation, santé, justice et industrie) doit être décentralisé et chaque région se doit de se prendre en charge dans ces domaines. C’est la seule voie de reussite pour la République de Libye.

Laisser un commentaire