La première biennale de design en mai à Alger

2
La première biennale de design en mai à Alger
La première biennale de design en mai à Alger

Alger accueillera la première biennale de design en mai à Alger. Placé sous le thème « Réinventer la ville par le design » cet évènement propose un parcours dans la ville d’Alger à travers des expositions, conférences, rencontres, et bien d’autres évènements autour de la production algérienne contemporaine.

Organisée par l’institut français, et placé sous le commissariat de la designer Feriel Gasmi Issiakhem, la biennale Algéro-Française de design « Design 2020+1 » était initialement prévue au printemps 2020. En raison de la pandémie, l’évènement a été reporté et sera organisé en deux temps; le premier du 27 mais au 27 juin, et le second en novembre 2021.

« Pour sa première édition, Design 2020+1, ambitionne de montrer comment le design, par la diversité de ses méthodes d’action dans l’espace urbain, répond à des enjeux qui concernent la société dans son ensemble; développement durable, économique, culturel et social » précise Feriel Gasmi Issiakhem, commissaire de l’évènement.

Le choix du thème de biennale de design « Design 2020+1 », met la ville au centre de la réflexion, selon les organisateur. « La ville, territoire et champs d’expression aussi large que diversifié, permet, à chaque concepteur, de s’approprier sa mission de désigner, pour intervenir sur sa ville, sa rue, son intérieur » peut-on lire sur le communiqué.

L’appel à candidatures était destiné à tout concepteur, architecte, designer, ingénieur, chercheur, et artiste. Chaque candidat est considéré comme un porteur de projet. Les transformations esthétiques, et pratique proposé, pourraient être de véritable projet, à défendre auprès des collectivités locales, précise-t-on dans le communiqué.

Pour Grégor Trumel, conseiller de coopération et d’Action culturelle, Directeur de l’Institut Français d’Algérie, « L’organisation d’une biennale algéro-française, est le fruit d’un partenariat inédit entre les acteurs algériens et français du monde de la culture, de l’enseignement et de l’industrie ».

Au programme de la biennale de design ; expositions, portes ouvertes, performance et cinéma

S’étalant sur un mois, le programme de la biennale « Design 2020+1 », sera riche et varié. Trois expositions sont prévues. Il s’agit de projet centré sur les plus grands défis et malaises du 21e siècle: la durabilité, l’économie circulaire, le respect de l’environnement, l’autosuffisance, ou encore la notion « zéro déchets ».

L’École supérieure des beaux-arts d’Alger et l’École polytechnique d’architecture et d’urbanisme d’Alger seront ouvertes au public durant toute la période de l’évènement « Design 2020+1 »

Le « cycle cinéma » prévoit la projection de trois films inédits en Algérie. Il s’agit du documentaire de Stephane Ghez »Charlotte Perriand, pionnière de l’art de vivre », « le vol du jardinier nomade Kamel Louafi », et « l’esprit le Corbusier ».

Une performance et un défilé de mode sont également au programme. L’artiste Hicham Gaoua, « El Moustache », réinvente l’habillement pour trouver le vêtement le plus adéquat pour Alger. Avec sa marque « Street Wear DZ« , il imagine un habillement urbain d’Alger, qui concilie le traditionnel et le contemporain. Le public découvrira ses créations lors d’un défilé qui sera organisé durant la biennale.

Le collectif Tinnit, présentera une performance musicale.


« Design 2020+1 » reviendra en novembre 2021. Cette seconde période sera centrée sur un cycle de master class , de conférence et de restitutions de chantiers participatifs.

LIRE AUSSI: Lawhati.dz, une nouvelle plateforme numérique pour la vente d’œuvres d’art

Article précédentLes JO de Tokyo pourraient avoir lieu sans spectateurs
Article suivantAissa Chouat : « Pourquoi la Sonatrach ne finance-t-elle pas le théâtre ? »

2 Commentaires

Laisser un commentaire