Théâtre: Le premier prix Mustapha Kateb non attribué cette année

0
Théâtre: Le premier prix Mustapha Kateb non attribué cette année
Google Actualites 24H Algerie

Le jury du concours Mustapha Kateb sur les études relatives au théâtre, qui  est à sa deuxième édition, a décidé de ne pas attribuer le premier prix cette année.


Présidé par l’universitaire, écrivain et traducteur Said Boutadjine, le jury du Prix international d’études sur le théâtre algérien Mustapha Kateb, composé également des universitaires et critiques Hamid Allaoui, Lakhdar Mansouri et Leila Ben Aïcha, n’a pas attribué le premier prix cette année. L’étude devait porter sur la thématique de « la réception du spectacle de théâtre en Algérie ».


« Les conditions méthodologiques et scientifiques n’ont pas été totalement réunies dans les études qui nous ont été proposées. Aussi, le jury du concours Mustapha Kateb , a-t-il décidé de ne pas attribuer de premier prix », a indiqué, Leila Benaicha, mercredi 17 novembre au soir, au Théâtre national Mahieddine Bachtarzi (TNA), à Alger, avant la cérémonie de remise des prix.


« Nous avons relevé l’existence d’études intéressantes mais qui nécessitent des révisions quant à la langue, à la méthodologie et aux concepts utilisés. Nous avons remarqué aussi l’absence de références, de sources et de données expliquant le niveau de la réception du spectacle de théâtre (par le public). L’aspect théorique trouve plus de place que les travaux sur le terrain », a-t-elle précisé en lisant le rapport du jury.


Et de poursuivre :  « Nous avons reçu des études qui n’ont aucun lien avec le concours. Il s’agit de textes de théâtre ou d’approches éloignés de la thématique. Ces études n’ont pas été retenues. Certains auteurs se sont contentés de lectures ou de supputations subjectives du spectacle de théâtre. D’autres ont mentionné leurs noms dans les marges ce qui est contraire au règlement du concours ». Les études remises au jury pour examen ne portent que des codes, pas de nom d’auteurs.


Kerras, Akidi et Diffallah primés


Mohamed Amin Kerras, 34 ans, a obtenu le prix du jury pour une étude sur la pièce « Baccalauréat » d’Azzedine Abbar, grand prix du 13ème Festival nationale du théâtre professionnel d’Alger (FNTP) qui a eu lieu en décembre 2018. Le Lauréat est détenteur d’un certificat d’études universitaires appliquées à l’art du jeu d’acteur, obtenu à l’Institut supérieur des métiers des arts de spectacle et de l’audiovisuel  (ISMAS) de Bordj El-Kiffan, à Alger, et d’une maîtrise en critique dramatique de l’université Djillali Liabes de Sidi Bel Abbes.


Le deuxième prix a été attribué ex-aequo à Mohamed Akidi, actuellement directeur du Théâtre régional de Saïda, pour son travail sur la pièce « Al Harris » (le gardien) et à Bachir Difallah, universitaire et chercheur, pour son étude sur la pièce « GPS » de Mohamed Cherchell, présentée comme » un modèle » du théâtre contemporain. Cette pièce sans texte parlé a été présentée, mercredi soir, après la cérémonie, dans une mise en scène augmentée et rafraichie.


Le thème de la prochaine édition du prix Mustapha Kateb sera consacrée à la scénographie.

Article précédentCovid-19: 22 à 23% des personnes atteintes ont découvert par hasard leur diabète
Article suivantÉducation : Annulation de l’examen de fin de cycle primaire

Laisser un commentaire