PLF: baisse prévisionnelle des réserves de change à moins de 47 milliards de dollars

2
PLF: baisse prévisionnelle des réserves de change à moins de 47 milliards de dollars
Archives

Le projet de loi de finances 2021 présenté, ce 19 octobre, devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN), prévoit une baisse des réserves de change à moins de 47 MDS de dollars en 2021, avant une reprise progressive lors des deux années suivantes.

Selon un exposé sur le projet de loi de finances du ministère des Finances, le niveau des réserves de change atteindra 46,84 MDS/USD soit près de 16,2 mois d’importations de marchandises et de services hors facteurs de production. Cette situation interviendra suite à l’amélioration prévue dans le déficit de la balance des paiements qui devrait atteindre -3,6 MDS en 2021.

Néanmoins, le niveau des réserves de change connaîtra une hausse progressive en 2022 (47,53 MDS/USD) et en 2023 (50,02 MDS/USD) grâce à l’excédent prévu pour ces deux années, ajoute le ministre des Finances.

Pour rappel, l’Algérie est entrée en récession économique au premier trimestre 2020. Le pays a enregistré une croissance économique négative de -3,9% au 1er trimestre 2020, contre une croissance positive (+1,3%) à la même période de 2019, a indiqué l’Office national des statistiques (ONS). L’office précise que cette baisse « conséquente » a été aggravée par la crise sanitaire mondiale (Covid-19). Durant l’année 2019, la croissance économique de l’Algérie a atteint 0,8% et le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 2,4%.

L’Algérie a connu plusieurs épisodes de croissance négative depuis l’indépendance dont l’épisode le plus douloureux est celui des années 90 qui a été suivi par l’intervention du FMI et l’application de son plan d’ajustement structurel.

2 Commentaires

Laisser un commentaire